HECATE ENTHRONED
Plus d'infos sur HECATE ENTHRONED
Melodic Black/Death Metal

Embrace of the Godless Aeon
Shades Of God
Journaliste

HECATE ENTHRONED

«Avec « Embrace of the Godless Aeon », Hecate Enthroned fait ce qu'il fait de mieux : un Black / Death Symphonique puissant et terrifiant»

9 titres
Melodic Black/Death Metal
Durée: 55 mn
Sortie le 25/01/2019
5672 vues

Cela fait déjà presque 25 ans qu'Hecate Enthroned délivre son Black / Death Symphonique, quand on atteint le quart de siècle d'existence, c'est tout sauf un hasard. Oh bien évidemment il y a eu des hauts et des bas, mais quel groupe n'en pas eu ? Toujours est-il qu'en ce début d'année 2019, les Britanniques sont de retour avec une toute nouvelle oeuvre, « Embrace of the Godless Aeon », une oeuvre dans la plus grande tradition de ce qu'Hecate Enthroned est capable de faire.

Les mauvaises langues ont tendance à dire qu'Hecate Enthroned est une pale copie de Cradle of Filth. Probablement parce que les deux groupes viennent du même pays et jouent dans un registre proche, l'un peut-être plus underground, l'autre avec des moyens plus importants. Si la comparaison vaut ce qu'elle vaut, elle n'est pas complètement dénuée de sens, il est vrai que les deux formations ont quelques similitudes, notamment dans l'aspect symphonique et l'utilisation de voix féminines. Mais quand on y regarde de plus près, on s'aperçoit vite que les deux ne boxent pas dans la même catégorie, que l'approche musicale est sur le fond relativement différente. « Embrace of the Godless Aeon » est un album à la foid sombre et puissant ('The Shuddering Giant'), où Hecate Enthroned envoie son Black / Death de manière directe ('Revelations In Autumn Flame') tout en y incorporant énormément de mélodie pour bâtir des titres longs, durant lesquelles les changements de rythmes et d'atmosphères sont nombreux ('Whispers of the Mountain Ossuary'). La grande force des Britanniques résident d'ailleurs dans ce subtile mélange de brutalité et de mélodie, si l'attaque des riffs est violente, elle est sans cesse contrebalancée par des parties symphonies qui donnent un côté grandiloquent à leur musique. Le superbe 'Goddess of Dark Misfits' qui accueille en guest Sarah Jezebel Deva en est un bel exemple, à la fureur des guitares et des vocaux gutturaux vient se mêler la ''douce'' voix de l'ex membre de Cradle of Filth pour un rendu des plus réussis. Autre titre intéressant, le tonitruant 'Enthrallment' qui lui fait parler la poudre à base de riffs soutenus sur une rythmique effrénée avant de basculer brutalement sur une fin très atmosphérique, à la limite de l'incantatoire.

De toute évidence, ce nouvel opus proposé par Hecate Enthroned a bien des atouts pour séduire les fans de musiques extrêmes pour qui le côté symphonique a de l'importance. « Embrace of the Godless Aeon » use certes des codes usuels en la matière, mais force est de constater qu'ils sont ici utilisés avec beaucoup de talent et de professionnalisme. Hecate Enthroned n'en est pas à son coup d'essai et certains vous diront même que dans le fond, il surpasse de loin le groupe a qui il a toujours été comparé. Nous vous laisserons en juger, tout ce qu'on vous dire c'est qu'« Embrace of the Godless Aeon » envoie du lourd, du très lourd.

Avec « Embrace of the Godless Aeon », Hecate Enthroned fait ce qu'il fait de mieux : un Black / Death Symphonique puissant et terrifiant. Les Anglais continuent de tracer leur carrière en posant une nouvelle pierre à un édifice solide qui n'est pas prêt de s'effondrer.