ELYOSE
Plus d'infos sur ELYOSE
Industrial/Gothic Metal

Reconnexion
The Effigy
Journaliste (Belgique)

ELYOSE

«Avec ce troisième album, il ne fait aucun doute qu' Elyose est dans la cour des grands ! Un vrai moment de plaisir auditif !»

10 titres
Industrial/Gothic Metal
Durée: 48 mn
Sortie le 28/09/2018
4739 vues
AUTOPRODUCTION
Une rencontre entre deux personnages clés en 2008 aboutit à la création en 2009 d' un nouveau venu sur la scène électro metal française : « ELLYOSE ». Justine Daaé (chant) et Ghislain Henry (basse) montent le groupe et ne tarde pas à publier sa première démo six titres : Théogyne. En 2012, après quelques remaniements de personnel, le groupe perd un « L » et passe au chose sérieuses en publiant un premier album toujours du nom de Théogyne qui va augmenter grandement le nombre d' Elyopathes (les fans d'ELYOSE bien évidemment). THERION les choisira en première partie lors d'une tournée européenne et l'évolution du groupe devient scéniquement fulgurante.

En 2013, Marc De Lajoncquière s'empare du poste de guitariste et rejoint ainsi Pat Cazu qui s'est installé derrière les fûts trois ans plus tôt. Nous avons là le line-up solide qui sortira le très bon Ipso-Facto en 2015. Les concerts en première partie de noms tels que THERION, TARJA, SIRENIA ou encore THE BIRTHDAY MASSACRE permettent également au groupe de se bâtir une réputation et se faire connaître un peu partout dans le monde. Le vidéoclip du titre Redemption dépasse à ce jour les deux millions de vues et le groupe est fin prêt pour conquérir les coeurs avec un album aidé par un crowfunding réussi. Des invités tel que Mark Jansen (EPICA) et RAF PENER (T.A.N.K.) sont des choix judicieux dans la qualité et la production déchire sa r.... Pardon, je m'égare ! Penchons nous ensemble sur cet album qui nous charme dès la première écoute.

Alors que l'aiguille se pose sur la platine, une ambiance inquiétante envahit la pièce. « Un Autre Eté » est assurément un titre plus sombre pour ELYOSE, mais malgré ce thème difficile de rentrer dans le monde adulte tel qu'il se présente aujourd'hui, le soupçon d'espoir est présent. La mélodie du refrain est chantante, les effets sont très bien placés, l'album s'annonce de bonne augure. L'entrée brute de « Psychosis » annonce la couleur d'un morceau qui déménage vos neurones, et pour cause, l'invité sur ce titre pour la partie growl n'est autre que Marc Jansens d' EPICA et MAYAN.

Un rythme bien appuyé accompagné d'une guitare solo nous embarque dans une critique humaine sur nos agissements envers notre belle planète. « De Tout Là-Haut »
possède de multiple passages variant le propos. Du piano aux effets électros, des bons riffs de guitare au squelette basse-batterie, tout est très bien construit pour poser en plus un des plus beaux refrains de l'album. « Asymétrie » se veut prenant également. Le sujet lié aux guerres et notamment la Syrie à la bonne intelligence de ne pas prendre parti mais de critiquer l'horreur réelle. La voix de Raf Pener de T.A.N.K. déchire le son là où il faut et l'ensemble nous accroche on ne peut mieux.

Dans l'accroche toujours, « Folle alliée » se situe dans les tops. ELYOSE manie toujours bien ses mélanges électros et métal. Un bon refrain bien incrusté dans la tête et le tour est joué pour encore toujours succomber. Voici qu'arrive le single vidéo-clip de ce nouvel album. « Mes 100 Ciels » se veut poppy dans le style, un refrain semblable à une comptine qui je pense va se chanter souvent car il ne sort plus de notre cerveau une fois qu'il y est entré. Un tout bon travail sur les instruments complète l'ensemble. Nous lui prédisons un grand succès mais signalons au passage que la variété de l'album ne se dévoile pas nécessairement avec ce titre unique.

Noirceur amoureuse pour le très lourd « A Coeur Perdant ». Les guitares sont prépondérantes, ce qui nous entraîne vraiment dans la tristesse et le désarroi provoqués par ce titre. Un très bon solo de Marc et une ligne de chant émotive nous englobent dans la désespérance totale. Un groove bien fourni change la donne avec ce « La Veuve Noire » très remuant. Le texte est un régal de coquinerie. La musique donne envie de se secouer, de remuer le corps, ce qui est bien normal avec un contenu comme celui-ci. Justine n'a pas son pareil pour endosser ce genre de rôle qui lui sied à merveille.

« Les Mots Qui Me Viennent » est doté d'une intervention de Flo Lemonnier, l'ami growler du groupe pour les prestations live. Ici aussi nous ressentons une belle puissance et que dire du solo magique délivré par Marc. Le groupe entier nous gifle par de très belles parties respectives. L'album se clôt totalement à l'opposé avec une très belle version acoustique du titre « Contretemps ». Une guitare et la voix de Justine apporte un moment de pureté et de douceur. ELYOSE se dévoile ainsi dans la simplicité dénudée et nous charme paisiblement pour clore ce nouveau chapitre.

Si l'album précédent voyait le groupe devenir adulte, il ne fait aucun doute que nous avons en main l'album de la maturité avec Reconnexion. Le groupe durci le ton, dose l'électro avec plus de parcimonie et exploite beaucoup mieux le talent de Marc. Les lignes de basse de Ghislain sont impeccables sur les diverses rythmiques bien amenées par Pat. Justine varie beaucoup plus ses capacités vocales et Marc se lâche enfin pour notre plus grand bonheur. La France possède de plus en plus de talent, et il va de soit qu' ELYOSE, avec son style unique, en est un des fers de lance. A consommer sans modération !