Evocation II : Pantheon
Seb Gallagher
Journaliste

ELUVEITIE

«Déstabilisant pour certains, suite logique pour les autres, ce qui est sûr avec ce super album c'est qu'il ne faut absolument pas le manquer et qu'il fera beaucoup parler de lui. »

18 titres
Folk/Melodic Death Metal
Durée: 53 mn
Sortie le 18/08/2017
8347 vues
On ne présente plus les Suisses d'Eluveitie, le groupe formé en 2002 par Chrigel Glanzmann. Après 6 albums grandioses et un changement de line-up en 2016 qui a vu partir la sublime chanteuse et joueuse de vielle à roue Anna Murphy, l'excellent batteur Merlin Sutter et le brillant guitariste Ivo Henzi, nos Suisses sont repartis en studio pour venir nous présenter un septième opus, suite de leur super album de 2009 « Evocation I – The Arcane Dominion », et successeur du magnifique « Origins » qu'ils ont nommé « Evocation II – Pantheon ». C'est donc 3 ans après leur dernier opus que les voilà de retour avec Alain Ackermann remplaçant Merlin à la batterie, Michalina Malisz remplaçant Anna à la vielle à roue, Jonas Wolf remplaçant Ivo à la guitare et une petite nouvelle Fabienne Erni qui vient compléter l'effectif remplace Anna au chant ajoutant par la même occasion de la harpe à l'instrumental de notre congrégation folk métal.

Reprenant là où « Evocation I » s'est arrêté, ce nouvel opus nous plonge dans les vestiges d'une gaule druidique dès l'intro « Dvressu » où les incantations virevoltent pour démarrer leur très bon premier single « Epona » et là, pas de guitare métal et très peu voire pas du tout de growl, mais une bonne instrumentale liée au superbe chant de Fabienne qui fait opérer la magie d'entrée de jeu.

Même si les adeptes d'un Eluveitie plus hard seront désorientés, les fans verront une superbe suite au premier volet des Evocations. Les titres s'enchaînent et nous font voyager dans le temps nous mettant dans l'ambiance avec « Svcellos II (sequel) » ou encore le superbe « Nantosvelta » où l'instrumentale folklorique est plus moderne, se mélange à ravir et nous fait passer plus qu'un bon moment.

Toujours dans l'optique de nous transporter dans le passé et d'imposer le décor de cet opus, « Tovtatis » est placé juste avant un grandiose et vibrant « Lvgus » où la magnifique voix de Fabienne nous exulte et nous fait rêver. Une nouvelle fois l'instrumental traditionnel lié au plus moderne nous régale et nous transcende réunissant tout pour un pur moment musical.

Quelques notes de harpe en introduction du magnifique « Grannos », un violon et les autres instruments rejoignant celui-ci, le tout s'accélérant à la moitié du titre, faisant miroiter un temps où festif rimait avec banquet et choppe d'hydromel ou de cervoise, tout pour aiguiser nos oreilles et nos papilles.

Plus lents, plus mélancoliques, les titres tels que « Cernvnnos » « Artio », « Ogmios » « Esvs » ou encore « Antvmnos » contrastent brillamment avec les plus festifs ou folkloriques morceaux tels que les excellentissimes « Catvrix », « Aventia », ou encore « Taranis », huit titres illustrant toute l'étendue du talent de nos Suisses, réussissant à nous conquérir à 100% avec leur ribambelle de Violon, Flute, Guitare, … faisant de chaque titre un pur moment de musique et « d'histoire ».

Une nouvelle fois et comme à chaque album, les zurichois d'Eluveitie nous surprennent et nous montrent toute l'ampleur de leur talent. Avec ce « Evocation II – Pantheon » ils réussissent une suite qui sans équivoque est fort bonne. Même si certains fans diront que cela ne ressemble pas à du Eluveitie, nous chez United, on peut vous dire que cet album est sans appel un pur album de nos Suisses et qu'il ravira sans sourcilier les fans et les adeptes du genre. Alors foncez, il serait bête de passer à côté de cette superbe galette.
ELUVEITIE
Plus d'infos sur ELUVEITIE
Folk/Melodic Death Metal
Chroniques