SERJ TANKIAN
Plus d'infos sur SERJ TANKIAN
Metal / Progressive / Extreme

Elasticity
Fred H
Journaliste

SERJ TANKIAN

«Ruez-vous sur ce trop court et plaisant « Elasticity » du chanteur de System Of A Down en escapade solitaire»

5 titres
Metal / Progressive / Extreme
Durée: 20 min 53 mn
Sortie le 19/03/2021
698 vues
En décembre 2020, un peu plus de quinze piges après le doublé « Mezmerize » / « Hypnotize » de 2005, System Of A Down offrait à ses nombreux aficionados deux nouveaux morceaux ('Protect The Land' et 'Genocidal Humanoidz') inspirés par la récente guerre opposant la République autoproclamée du Haut-Karabagh - également appelée Artsakh -, soutenue par l'Arménie, et l'Azerbaïdjan, liée à la Turquie. En moins d'une semaine, les deux pistes – dont les recettes iront aux personnes touchées par ces tueries - se sont hissées aux 1ere et 2nde places du Billbord Hot Hard Rock Songs. L’espoir d’un possible sixième opus renait alors chez les fans. Dans les faits, il semble malheureusement que les membres du combo américain (aux origines arméniennes) n’arrivent pas en s’entendre sur l’orientation et les compos dudit futur disque. Si à cela on ajoute des désaccords financiers entre le guitariste Daron Malakian et le chanteur Serj Tankian, la sortie de cet effort parait de plus en plus compromise.

En attendant que cela se débloque, le gars Serj décide de poursuivre son discographie personnelle (déjà cinq productions) avec un EP cinq titres baptisé « Elasticity » (clin d’œil au passage au « Toxicity » de SOAD qui remonte déjà à 20 ans). D’après le natif de Beyrouth, ces chansons ont été écrites il y a de nombreuses années pour une galette de son groupe référence. Rejetées par ses comparses, le libanais les livrent donc ici sous son propre blase. L’homme à la barbichette laisse libre court à son éclectisme musical. Dès l’ouvreur (l’énergique chanson éponyme), se télescope riff typique System-ien et sonorités électros. De son style vocal unique, notre homme mêle délires et onomatopées aux milieux de paroles tant absurdes que marquantes : « Papapapapapapa où vas-tu bebebe, que dis-tu Dadadadadadada…. Naaaa.nana […] Je n'aurai pas peur de toi […] Jamais nous ne marcherons sur les faibles et les frêles, Ne sais-tu pas que la vengeance est au rendez-vous, les amoureux n'ont aucun remords dansant sous les pluies ».

Que ce soit via ses textes militants, ses déclarations, ou son implication – entre autres - dans l’association Axis of Justice (qu’il à fonder il y presque deux décennies avec Tom Morello, le guitariste de Rage Against the Machine), l’activisme politique du sieur Tankian est notoire. Rien d’étonnant donc, qu’il lâche dans ce format court une nouvelle charge contre les puissants (la satire 'Your Mom' et ses inspirations orientales) ainsi qu’un véritable cri du cœur ('Electric Yerevan') pour son pays de naissance meurtri mi-2020 par deux explosions dévastatrices de nitrate d'ammonium qui ont secouées la capitale libanaise.

N’abusant pas de sa technique, l’excentrique (vocalement) chanteur sait aussi jouer sur les émotions. Il enchevêtre piano, guitares et instruments à cordes entre folies métallisées et moments de poésies plus doux ('How Many Times?', 'Rumi' écrite à la fois sur son propre rejeton et sur le poète mystique persan du XIIIe siècle du même nom).

Alors que le hiatus de System Of A Down semble parti pour durer, Serj Tankian a, quant à lui, plein de projets dans ses valises. Entre un concerto pour piano moderne, de la zique instrumentale, son docu engagé « Truth to Power » pour la reconnaissance du génocide arménien qu’il a lui-même filmé et pour lequel il signera la B.O., et quelques autres trucs préparés durant les confinements récents, d’autres sorties des escapades en solitaire du garçon sont plus que probables. En attendant, ruez-vous sur ce trop court et plaisant « Elasticity ».