VORNA
Plus d'infos sur VORNA
Folk/Pagan/Black Metal

Ei valo minua seuraa
Anibal BERITH
Journaliste

VORNA

7 titres
Folk/Pagan/Black Metal
Durée: 46 mn
Sortie le 04/12/2015
3904 vues
La Finlande est un vivier de groupes de metal épique et symphonique sur une base de black metal bien sombre. VORNA ne coupe pas à cette règle. Originaire de Tampere/Kangasal, le combo est quasiment celui d'origine depuis sa création en 2008 avec comme membres fondateurs le vocaliste Vesa Salovaara, les guitaristes Arttu Järvisalo et Henri Lammintausta et le bassiste Niilo Könönen. Ils seront suivis de Mikael Vanninen à la batterie et Saku Myyryläinen aux claviers en 2009.

Après 3 démos et leur 1er album sorti en 2013 'Ajastaika', VORNA nous livre en décembre 2015 sa seconde galette 'Ei Valo Minua Seuraa' en 7 actes et toujours chanté en finlandais donnant un côté à la fois épique et sombre aux chansons. Sur les ¾ d'heure du CD, le sextète évolue dans un pagan/folk black métal teinté de mélodie mélancolique et saupoudré de quelques accélérations typiques du style. Elles seront rares car le groupe propose une musique particulièrement épique et reposante bien que l'ambiance générée reste majoritairement sombre et mélancolique.

Les 4 premiers titres puisent leur inspiration dans le heavy metal avec des riffs soignés et électriques. C'est rythmé, jamais trop rapide. Quelques blast beat de très courte durée sur 'Jälkemme' et 'Sieluni Varjossa'. La mélodie prime à chaque instant puisque la majorité des morceaux a de grosses phases instrumentales privilégiant ainsi le côté épique et folk de la musique ('Itsetön'). On ressent tout au long des titres une montée en puissance certaine accompagnée de double pédalage offrant un caractère plus lourd accentuant ainsi l'obscurité des compositions ('Harmaudesta').

Le 5ème titre 'Vaipunut' tourne la page très clairement avec les 4 précédents et nous fait entrer dans la dernière partie de l'album orientée principalement paganisme. Cet intermède très « fleur bleue » offre une balade reposante rempli d'effets épiques et puissants accompagné d'un chant traditionnel. On entend même les oiseaux chantés au bord d'un lac dont on perçoit le clapotis de l'eau !

Les 2 titres suivants restent sur cet atmosphère, le chant black ténébreux en plus. Place à la mélodie et au côté symphonique des compositions à l'ambiance toujours aussi sombre ('Yksin'). 'Hiljaiset Rauniot' se targuera même d'une intro majestueuse de plus de 2 minutes ! Les 6'48'' restantes offrant à elles seules une variété musicale et un savoir faire des finlandais sans limite : tout y est , le folk, le pagan, le heavy metal, la musique classique et les choeurs ! Somptueux ! Tout en étant sombre, le morceau offre une fin plutôt joyeuse ; une lueur d'espoir !

Avec 'Ei Valo Minua Seuraa', on ressent une maturité musicale affirmée de VORNA en seulement 2 albums. Le beau et l'affreux se mélangent à merveille. Techniquement et musicalement, la galette est très aboutie et montre un savoir faire hors norme des finlandais. Bien que le côté sombre soit prédominant, les 7 titres sont agréables à écouter et reposant, terminant sur une note joyeuse.