HATCHET
Plus d'infos sur HATCHET
Thrash Metal

Dying to Exist
Herger
Journaliste

HATCHET

«Un album typique du son de la Bay Area, mélangeant des riffs rapides et des mélodies inspirées. Un groupe à suivre si vous aimez le Thrash Old School.»

12 titres
Thrash Metal
Sortie le 22/06/2018
4176 vues
Les Américains de Hatchet sortent leur nouvel album chez Combat Records.
C'est leur quatrième album depuis leur début en 2006. Ce dernier opus s'intitule ''Dying To Exist''.
Le groupe est originaire de San Francisco. Il a connu quelques remous mais s'est stabilisé autour de Julz Ramos (chant, guitares), Eli Lucas (batterie), Travis Russey (basse) et Clark Web (guitares).
Attention, il ne faut pas confondre avec le groupe suédois du même nom qui proposait du Heavy Metal pendant les années 80.
Comme dans leurs albums précédents, les membres de Hatchet proposent un Thrash bien Old School.

Eh oui, les gars de San Francisco ne font pas dans l'originalité, car ils jouent ce que l'on nomme du ''Bay Area Thrash''.
C'est la dénomination que l'on donne aux Américains et au début des années 80 dans la région de San Francisco en Californie. C'est ce que faisaient des combos légendaires tels que Metallica sur ses premiers efforts ou Exodus et Testament. A l'heure actuelle, c'est encore quelque chose qui est à la mode car on trouve beaucoup de groupes influencés par cette scène.

Cette musique est donc basée sur des riffs en majorité balancés sur des rythmes efficaces et rapides qui font l'essence du genre, même si sur certains titres le groupe a ralenti le tempo, comme c'est le cas sur l'intro de ''Oblivious to Disorder''. Pour l'illustration, vous pouvez écouter le titre ''Hails To Lies'', basé sur des riffs qui dépotent et qui vont à 100 à l'heure, où l'on peut entendre des soli efficaces qui possèdent une sacrée dose de technique.

Mais le combo de San Francisco n'oublie pas de proposer des lignes de gratte plus mélodiques comme je l'ai dit, qui se rapproche parfois du Heavy Metal. On peut l'entendre sur ''Unraveling Existence'' qui est l'introduction de l'album ou encore sur '' Silent Genocide'' qui présente des parties mélodique en double guitare. Mais j'aurais pu citer un titre tel que ''Illusions of Hope'' où l'on peut entendre de belles parties de gratte.
Pour finir, un titre tel que ''Warsaw'' résume bien ce que le groupe nous propose en termes de rifs speed mélodique et un chant possédé avec des refrains scandés.

Si la musique est profondément ancrée dans le Thrash, le chant l'est tout autant entre chant clair et extrême, pour une musique extrême comme on peut l'entendre sur''Desire for Oppression''.
Sur certains passages, le chant est secondé par des choeurs scandés comme le proposait dans le passé Anthrax, référence en terme de Thrash grâce à ses plus grands succès.

Un album typique du son de la Bay Area, mélangeant des riffs rapides et des mélodies inspirées. Un groupe à suivre si vous aimez le Thrash Old School.