DUST IN MIND
Plus d'infos sur DUST IN MIND
Industrial/Melodic Death Metal

From Ashes To Flames
Shades Of God
Journaliste

DUST IN MIND

«avec « From Ashes To Flames » Dust in Mind est encore parvenu à monter en puissance pour délivrer un opus solide, ambitieux, bourré d'émotions et maitrisé de bout-en-bout»

12 titres
Industrial/Melodic Death Metal
Durée: 41 mn
Sortie le 19/10/2018
3095 vues

Chez Dust in Mind, on frôle l'hyper-activité et c'est peu de le dire. Avec trois albums et un EP depuis sa création en 2013 du côté de Strasbourg, on peut légitimement dire que la formation se sent inspirée, surtout que la sortie de « From Ashes To Flames » intervient à peine un peu plus d'an après celle d'« Oblivion ». Après tout, quand on sent qu'on a la matière pour faire un bon disque, autant en profiter et en faire profiter les autres.

Dust in Mind officie dans un registre qui peut vite tourner au cauchemar s'il n'est pas exécuté parfaitement. En effet, les Strasbourgeois joue un style résolument moderne dans lequel est incorporé des éléments venant de l'Indus et de l'Electro, un mélange délicat qui a vu plus d'un groupe se parodier lui-même en utilisant tous les stéréotypes du genre pour au final s'humilier sans qu'on ait besoin de les aider. Si leur première sortie avait laissé entrevoir de belles choses, « Oblivion » les avait confirmées et force est de constater qu'avec « From Ashes To Flames », Dust in Mind est encore parvenu à monter d'un cran dans la créativité et la crédibilité. Des grosses guitares, des samples, un growleur et une magnifique voix féminine, voilà en substance à quoi s'attendre durant les 41 minutes de « From Ashes To Flames », en substance parce que cet album c'est bien plus. C'est aussi un production en béton, un mixage impeccable, et beaucoup d'émotions qui vous parcours à l'écoute des 12 titres, s'il faut des preuves on peut citer les très rythmés 'This is the End' et 'Open Your Eyes' qui font parler la poudre avec une relative puissance, ou alors les plus ''atmosphériques'' 'The Point of no Return' et 'Another Dimension' qui explorent une facette plus hypnotique de Dust in Mind où la voix de Jennifer Gervais est absolument du pur bonheur. « From Ashes To Flames » aborde également des thèmes plus personnels à l'image du très beau 'My Quest for Recognition' et se permet même une incursion dans le monde de Massive Attack avec le surprenant (mais néanmoins réussi) et éthéré 'Day O'. En guise de preuve ultime, il suffit de jeter une oreille sur l'éponyme pour vraiment être convaincu que ce groupe a quelque chose de puissant, ce petit truc qui permet de basculer dans le génial et non de sombrer dans l'oubli.

On pourrait vous dire que si vous êtes fans de Pain, Lacuna Coil et consort Dust in Mind est fait pour vous. Sauf que si ce n'est pas totalement faux et que les ressemblances avec les groupes cités ne saurait être fortuites, il n'est pas dénué de sens de dire que Dust in Mind possède suffisamment de personnalité pour ne pas être considéré comme de simples clones de ces formations. Les Strasbourgeois ont un savoir-faire qui leur est propre et ils savent l'utiliser à bon escient pour créer leur musique, sans avoir sur le front l'étiquette ''followers''.

Il n'y a pas à tergiverser, avec « From Ashes To Flames » Dust in Mind est encore parvenu à monter en puissance pour délivrer un opus solide, ambitieux, bourré d'émotions et maitrisé de bout-en-bout. Bien malin est celui qui peut prévoir l'avenir, mais ce n'est pas s'avancer de dire que celui de Dust in Mind parait radieux, en tout cas, son présent a de quoi illuminer. C'est toujours ça de pris.