GARY HOEY
Plus d'infos sur GARY HOEY
Blues Rock

Dust & Bones
Seb Gallagher
Journaliste

GARY HOEY

11 titres
Blues Rock
Durée: 42 mn
Sortie le 29/07/2016
4015 vues
Gary Hoey, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est plus de 20 ans de carrière, une quinzaine d'albums studio à son actif. Lui qui est originaire de Lowell dans le Massachusetts propose depuis ses débuts un puissant blues rock bien coullu et revient avec un seizième album nommé "Dust & Bones" qui ravira sans aucun doute fans et adeptes du style!!

Démarrant cet opus par un "Boxcar Blues" puissant et très rock sudiste, celui-ci envoie, dès les premières notes, une énergie incroyable avec des riffs et une rythmique bien lourds, sans oublier des mélodies entêtantes qui font opérer de suite la magie de sa musique proprement composée.

Le très bluesy "Who's Your Daddy" vient alors à nos oreilles nous donnant de suite une forte envie de danser. Des riffs entraînants nous traversent le corps et une nouvelle fois les refrains entêtants de ce grand songwritter font de ce brulot blues rock une référence en la matière, sans oublier les super solos dignes d'un Johnny Be Good ou autres de la grande musique, et même sûrement un des tubes de cet opus.

L'éponyme de l'album vient à son tour nous faire adopter à 100% la musique de notre américain qui arrive sans forcer à provoquer en nous diverses émotions, mais aussi à allier un puissant rock à de très bons gimmicks blues nous gratifiant à nouveau de gros solos brillamment réussis et foutrement bien exécutés, le tout impeccablement accompagné par une rythmique tenant plus que la baraque.

Notre Ricain se fait un petit plaisir en intégrant en plein milieu de son album le célébrissime morceau du grand Johnny Winter (paix à son âme) "Streamroller". On ne peut qu'apprécier le talent de ce grand guitariste qu'est Gary Hoey et doublement quand c'est combiné à un grand morceau comme celui-ci.

Une petite ballade rock est alors entamée à l'instar d'un "Coming Home", où la belle Lita Ford (Runaways) vient accompagner et même donner de la voix. Quand le mélange légèrement mélancolique des deux voix arrive à nos oreilles, nous sommes subjugués par la beauté du titre. Tout est réuni pour considérer ce morceau comme une des plus belles ballades de cet été 2016.
Mais on ne peut pas terminer ce titre sans le super solo qui nous est proposé à la fin avant de poser et conclure ce tube.

Basse ronflante à l'intro et qui se poursuit avec de bons gimmicks de guitare, voilà le programme de l'excellent instrumental "Soul Surfer" qui conclue brillamment cet opus. Une composition hors pair, pour un final en or qui nous transporte telle la beauté des riffs et des mélodies et sans équivoque bien construite une pépite musicale pour puristes ou juste amateurs de bonne musique.

Gary Hoey, avec ce grandiose seizième album, montre qu'il n'a plus rien à prouver à qui que ce soit. Généreux dans chaque morceau, et réussissant à nous procurer de grandes émotions à chaque note, il fait de ce "Dust & Bones" un grand album Blues Rock riche d'une pléiade de tubes et d'excellents morceaux. Une pépite à se procurer de toute urgence, et à ne surtout pas manquer!!!!! Rock'n'roll