PENSéES NOCTURNES
Plus d'infos sur PENSéES NOCTURNES
Avant-Garde Black Metal/Neoclassical

Douce Fange
Julien Pingenot
Journaliste

PENSéES NOCTURNES

«"Douce Fange" est une réussite totale.»

9 titres
Avant-Garde Black Metal/Neoclassical
Durée: 51 mn
Sortie le 21/01/2022
718 vues
Léon et son orchestre Pensées Nocturnes est de retour en ce début d’année 2022 pour nous compter une nouvelle histoire sur la France d’avant avec son septième album "Douce Fange". Depuis plus de dix ans, le meneur de cette truculente troupe nous fait revivre les moments sombres et sales de cette France du début du XXe. Dites au revoir aux dîners mondains et à l’aristocratie bourgeoise et dites bonjour au rouge qui tâche, la crasse de la cour des miracles, les bagarres de bar et bien encore. La musique de Pensées Nocturnes a pas mal évoluée, partant d’un black assez "classique" sur "Vacuum" comportant déjà son lot d’expérimentations musicales, c’est au fil des albums que le son évolue, se complexifie et s'affirme réellement sur "Grand Guignol Orchestra" sorti en 2019. C’est avec cet album que PN trouva le parfait équilibre entre son black metal brut, agressif et les multiples autres influences du groupe. Ce dernier fut un réel succès critique, et PN a vu sa notoriété exploser suite à cela. Et c’est sur cette glorieuse note que "Douce Fange", nous replonge dans la crasse et la dureté du Paris du début XXe.

Si je devais résumer la musique de Pensées Nocturnes en un mot, ce serait grandiloquent. En effet, réussir à faire une synthèse digeste pour une chronique de la musique de PN, n’est pas chose aisée tant elle est complexe et déroutante aux premiers abords. Bien que sur le papier, Pensées Nocturnes est un one man band, Léon Harcore s’est constitué une véritable troupe qui a façonné le son du groupe. Sur une base de black metal plutôt âpre et brutal viennent s’ajouter de nombreuses couches d’accordéon, de trompettes, de trombones. Mais aussi de nombreux samples de films ou d’émission télévisé comme par exemple, un extrait du légendaire docu-fiction "C’est arrivé près de chez vous" sur "Saignant et à poings" mais aussi notre Maïté nationale font quelques apparitions notamment sur "PN mais costaud" et "Fin Défunt". Autre extrait intéressant est ce reportage sur le coq qui fait office d’introduction d’album sur "Viens Tâter d’mon Carrousel".

Je pense qu’il est difficile de faire un album plus français que ce "Douce Fange". En effet, cet album représente, à mon sens, très bien cette explosivité, rage et révolte qui nous caractérise d’un côté, mais aussi cette grandiloquence et cette joie de vivre qu’on peut avoir même quand tout va mal de l’autre. Je trouve qu’un morceau comme "PN Mais Costaud" illustre bien cette dualité. Un certain sentiment de crasse se dégage de l’écoute. Ici, il n’est pas question de parler de la bourgeoisie et des beaux quartiers mais plutôt de ceux qui se lèvent tôt pour aller à l’usine, qui ont du mal à finir les fins de mois et qu’y n’ont comme réconfort que la gnôle et n’ont pour spectacle qu’une énième bagarre sur fond de Tango d’un Vieuloniste.

Je parle beaucoup de ressentis dans cette chronique car il m’est assez difficile de parler simplement des morceaux. Il se passe tellement de chose sur un morceau que cette chronique sera imbuvable si j’allais trop dans le détail. Mais aussi, ce « Douce Fange » est à prendre dans son ensemble et pas autrement. Pour moi, ce n’est que par une expérience totale que toute la folie et le génie de l’album se révèlent à nous. D’ailleurs, je trouve que résumer Pensées Nocturnes à du black avant-gardiste est trop simple et en plus pas vraiment représentatif de ce qu’est réellement la musique du groupe. Ce n’est pas parce que le groupe joue un black un peu original, qu’il faut le targuer d’avant-garde, en plus de cela, en général, les groupes d’avant-garde laissent une grande part aux improvisations et sonorités qui vont, volontairement ou non, perdre l’auditeur. Hors la musique de PN est tout le contraire, elle est très réfléchie et calibrée au poil pour faire mouche à chaque fois. Arriver à faire converger autant d’influences (black metal, musique française, samples divers,…) n’est pas donné à tout le monde et, une nouvelle fois, Pensées Nocturnes s’en tire à merveille.

Pour conclure, le nouveau tableau que nous offre Pensées Nocturnes est saisissant. Toutes les idées proposées fonctionnent et se complètent à merveille. Cette album est une réussite totale.