Forces of the Northern Night
Herger
Journaliste

DIMMU BORGIR

«Après des années d'absences, Dimmu Borgir revient au premier plan et nous fait patienter avec ce superbe album Live qui marie le Black Metal et un Orchestre Classique. Une réussite !»

17 titres
Symphonic Black Metal
Durée: 83 mn
Sortie le 28/04/2017
10286 vues
Cela faisait bien longtemps que l'on n'avait pas entendu parler de Dimmu Borgir. Et cela depuis ''Abrahadabra'', album critiqué à sa sortie car le groupe passait d'un stade où les éléments ''black metal'' traditionnels disparaissaient au profit d'une musique très orchestrale.

Pour l'heure, le groupe norvégien revient avec ce ''Forces Of The Northern Night'' sortant dans différents formats. La version DVD nous propose deux concerts identiques, l'un datant de 2011, enregistré avec les membres de l'orchestre radiophonique d'Oslo et les membres de la chorale Schole Cantorum qui avaient participé à l'album cité plus haut, le second concernant la prestation enregistrée au Wacken en 2012. Pour notre part, nous chroniquons, la version audio.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas Dimmu Borgir en profondeur, le groupe tient son nom d'une chaîne de Montagnes Islandaises. Le groupe, avec les anglais de Cradle Of Filth ainsi qu'Emperor ont créé le Black Symphonique. Des albums comme ''Stormblast'' ou ''Entroned Darkness Triumphant'' sont devenus cultes et pour ma part restent les meilleurs.

Pour commencer, il faut dire que la set-list fait la part belle à leur dernier opus ''Abrahadabra''. Les morceaux se prêtent admirablement bien à ce type de projet ces derniers ayant été enregistrés juste après leur sortie. C'est presque la majorité du premier CD qui en est composé. Cela va de son intro ''Xibir'' à '' Jewel''.

Pour le reste, le groupe va piocher dans sa discographie en mettant l'accent sur les albums les plus symphoniques comme ''Puritania'' ou ''Perfection Officiel Vanity'' datant de ''Purinical Euphoria Misanthropy''. On retrouve aussi des titres de ''Death Cult Armaggedon'' comme ''Eradication Instinct Definied''.

On peut regretter que les albums qui ont fait son succès soient peu représentés comme ''Enthroned Darkness Triomphant'' avec ''Mourning Palace'' ou pas du tout avec ''Stormblast'' ou ''Spiritual Black Dimension''.

Pour autant, cela n'enlève rien à la qualité de ce live et le résultat est superbe: les arrangements, les orchestrations et les parties extrêmes sont parfaites. Certains morceaux sont développés de manière instrumentale comme ''Dimmu Borgir'' qui est joué en deux versions différentes.

Sur ses dernières réalisations, Dimmu Borgir nous a proposé une musique extrême mais en laissant beaucoup d'éléments black de côté au grand désarroi des fans de la première heure. Il n'y avait que Dimmu Borgir qui pouvait avoir l'audace de proposer un projet d'une telle ampleur. Mais finalement le mélange entre musique extrême et ''symphonique'' est une réussite.

Seul regret : sur cet album live Dimmu Borgir laisse la part belle aux derniers opus. Cela va permettre de faire patienter les fans en attendant la sortie d'une nouvelle production qui ne devrait pas tarder. Et aux dires des membres du groupe, un certain retour vers des contrées plus agressives est prévu, pour le plus grand bonheur des ''Die Hard Fans''.

DIMMU BORGIR
Plus d'infos sur DIMMU BORGIR
Symphonic Black Metal
Chroniques
Eonian
2018