The Coffin Train
Thib Grap
Journaliste

DIAMOND HEAD

«Diamond Head propose un cas d'école convaincant et mérite très clairement sa place au panthéon des meilleurs groupes de la NWOBHM !»

10 titres
Rock
Durée: 50 mn
Sortie le 24/05/2019
3850 vues
SILVER LINING RECORDS

Diamond Head, groupe reconnu notamment pour son influence sur les For Horsmens de Metallica n'a en fait que très peu de reconnaissance dans le monde du Heavy Metal. Pourtant, avec ses 40 années d'expérience et ses indémodables 'Am I Evil ?' ou 'Helpless' le groupe a tout pour rivaliser avec les plus grands du genre. Riche de toutes ses années, la bande de Brian Tatler nous propose un tout nouvel album nommé ''The Coffin Train'', digne héritier de l'histoire des anglais.

Introduit par un son de train, 'Belly Of The Beast' est le premier titre à retentir. Très agréable à écouter, le tempo est rapide et renoue tout de suite avec ce que fait Diamond Head. Tout est assez simple mais ça fait le café. On retrouve du bon Heavy digne de la NWOBHM. La voix de Rasmum Bom Andersen colle parfaitement. Le titre est convaincant et nous suggère un album tout aussi agréable à écouter.

Les titres au tempo rapide ne sont pas à l'honneur dans cet opus mais il y en a tout de même quelques-uns. 'Death By Design' en est l'exemple parfait. Le début nous plonge directement dedans avec un son de guitare électrique. Les couplets sont assez complets et proposent des riffs très entraînants, alors que les refrains sont plus lents et même un peu plus pop. Un court solo et ça repart sur les chapeaux de roues pour nous proposer une seconde partie bien plus convaincante que la première. Le morceau propose un contenu varié et c'est appréciable. 'The Messenger' fait également partie de ces chansons rapides et est assez originale. C'est un produit type de ce qu'il se fait de mieux en matière de Heavy Metal.

Tempo ralenti et dimension épique sont également de la partie. Trois titres ont ici une construction assez similaire, c'est à dire un début très lent, qui nous met en place et nous prépare en semblant nous dire ''attention ça va partir''. C'est alors l'eau à la bouche qu'on attend que le chanteur nous donne le top départ, à l'image du titre éponyme 'The Coffin Train', très calme sur ses couplets et aux refrains épiques. 'The Sleeper' utilise la même recette en nous proposant même un accompagnement symphonique. C'est beau et profond, et malgré l'originalité, l'aura de Diamond Head est totalement représentée.

Après l'écoute de cet album on ne comprend toujours pas pourquoi Diamond Head sont les grands oubliés de l'histoire du NWOBHM. Le groupe nous propose, avec ''The Coffin Train'', un superbe album à l'image de leurs 43 années d'expérience. Ce n'est certes pas le plus technique, mais très convaincant. Un exemple pour le Heavy-Metal.