Trust No One
Seb Gallagher
Journaliste

DEVILDRIVER

10 titres
Nu-Metal (early), Groove/Melodic Death Metal (later)
Durée: 40 mn
Sortie le 13/05/2016
3101 vues
Les dieux divins du métal nous les ont enfin ramenés! Trois ans après "Winter Kills" , les inclassables Californiens de DevilDriver sont enfin de retour! Pour ceux qui ne les connaissent pas encore DevilDriver c'est quatorze ans de carrière, des milliers de concerts à travers le monde, mais surtout 7 albums dont le petit nouveau "Trust No One" marqué par un petit changement de line-up, à l'instar du guitariste Jeff Kendrick qui a laissé sa place à Neal Tiemann et du batteur John Boecklin remplacé par Austin D'Amond. À noter aussi le retour de Dez Fafara dans son ancienne formation de Coal Chamber qui pourrait inquiéter les fans sur l'avenir du groupe. Arriveront-ils à rassurer les fans avec ce septième opus?? Et surtout sera-t-il à la hauteur des précédents qui avaient été plutôt bien reçus par les critiques???

Tel un char d'assaut, nos californiens ouvrent les hostilités sur un "Testimony Of Truth" explosif et d'une efficacité sans failles. Une rythmique martelée sans repos, des riffs puissants, tout est réuni dans le premier titre pour nous faire passer un bon moment, surtout quand on est fan ou adepte du style. Par la suite, le sinistre " My Night Sky" nous emmène dans une ballade sombre à travers une nouvelle fois des riffs ravageurs, le tout bien soutenu par une rythmique hors paire. Dès les premiers titres, nos américains réussissent à accrocher nos oreilles, s'efforçant de construire plusieurs univers et atmosphères mettant la brutalité des riffs en avant, nous rappelant par moments du bon vieux Machine Head.

D'ailleurs, sur "This Deception", la brutalité et l'efficacité sont de mise, ne faisant aucun compromis Fafara réussit avec ses zikos un tour de force monopolisant en intégralité notre conduit auditif, nous faisant de surcroît kiffer doublement cet album. Arrivant au point d'ébullition de l'album à l'instar d'un "Daybreak" qui nous livre une superposition de riffs plus percutants les uns que les autres, des refrains foutrements efficaces, sans oublier le frontman crachant son venin de manière magistrale, faisant sûrement de ce titre le tube de l'album.

Prenant plus de lourdeur sur son intro "Retribution" une fois démarrée arrache le bitume, nous faisant sur certains passages rappeler des sonorités très Slipknot époque Iowa, mais toutefois ne perdant pas l'efficacité ressentie au début de cet opus.
Concluant cet album comme à leur habitude, avec une intro plus douce partant sur une rythmique effrénée, ce dernier titre "For What Its Worth" nous ramène une nouvelle fois à une flanquée de riffs plus efficaces à chaque changement, réussissant une dernière fois à nous transporter dans leur univers nous faisant même headbanger.

Que dire de plus sur un album comme "Trust No One", à part que du début à la fin ça poutre, que les titres sont autant efficaces les uns que les autres, que du début à la fin la diversité est de mise sans toutefois perdre en énergie et manquer en cohérence. Un septième album qui ne peut que rassurer les fans tant on en prend plein les oreilles. Alors foncez écouter cette super galette qui vous fera patienter largement jusqu'à leur venue sur les scènes françaises!!! Écoutez, vous allez kiffer!!!!
DEVILDRIVER
Plus d'infos sur DEVILDRIVER
Nu-Metal (early), Groove/Melodic Death Metal (later)
Chroniques