Defying Gravity
Herger
Journaliste

MR BIG

«Mr Big sort un ''Defying Gravity'' dans la longue tradition du groupe, sans rien révolutionner au style !»

11 titres
Rock
Sortie le 07/07/2017
10567 vues
Dans les années 80/90, les super-groupes n'étient pas pléthore. De surcroit, des super-groupes qui continuent de nos jours, c'est encore plus rare. Mr. Big, connu pour être le side project d'Eric Martin et de Paul Gilbert ainsi que du bassiste Billy Sheehan qui ont une carrière remplie chacun de leur côté, est donc une exception. Le premier a joué dans son propre projet et les deux autres avec Steve Vai ou dans Race X . Ce ''Defying Gravity'' continue dans la veine de ce que Mr. Big nous a proposé jusqu'à présent.

Car Gilbert connaît la recette pour composer des titres qui vont plaire aux fans grâce à l'expérience accumulée depuis une petite trentaine d'années. On peut différencier deux types de titres sur cet album: tout d'abord, des titres avec de bons gros riffs qui tachent comme c'est le cas sur les titres ''Open Your Eyes'' qui ouvre l'album ou ''1992'' et ''Mean To Me'', mais aussi des compositions plus pop voire des balades comme ''Nothing Bad'' ou ''Damn I'm Love Again'', tout comme le très mélodique ''Forever and Back'' avec ses refrains aux choeurs maitrisés et au joli solo.

Seul le titre ''Be Kind'' clôturant l'album est différent des autres dans le sens qu'il est dans un style plus blues que le reste de ce'' Defying Gravity''.

Pour ma part, ce nouvel album n'est pas mauvais. Le groupe est revenu à des compositions plus ''nostalgiques'', vers un certain retour aux sources comme il le faisait sur l'album culte ''Bump Ahead''. Et puis, cet album est au dessus de ce que proposent de nombreux groupes dits ''sur le retour'', signés sur le label Frontiers Records.

Côté prestation artistique, Eric Martin maîtrise toujours son sujet même si les années passent comme on peut l'entendre sur la ballade ''Nothing Bad'', le mélodique ''Forever and Back'' ou encore le pêchu ''She's All Coming Back to Me Now''.

Mr Big sort un "Defying Gravity" dans la longue tradition du groupe, sans rien révolutionner au style. Après tout, ce n'est pas ce que l'on leur demande !