December Wind
Shades Of God
Journaliste

BLAZE BAYLEY

«« December Wind » est un album sublime qui fait comprendre qu'une voix ne peut s'éteindre tant que l'artiste a la foi dans ce qu'il fait»

13 titres
Heavy Metal
Durée: 59 mn
Sortie le 09/11/2018
3467 vues

Blaze Bayley est un artiste qui souffre d'hyper-activité, et c'est peu de le dire, pas moins de 10 albums studios, 2 lives, une compilation et des EPs à la pelle depuis l'an 2000. C'est une véritable cadence infernale que s'est imposée l'ex-chanteur d'Iron Maiden depuis qu'il a été remercié par Steve Harris après les (injustement ?) très critiqués « X-factor » en 1995 et « Virtal XI » en 1998. A cette belle liste on peut aussi ajouter « Russian Holiday », un magnifique mini-album acoustique qui rappelle que ce genre d'exercice est on ne peut plus périlleux, puisque s'il n'est pas exécuté à la perfection est un four total. Mais, pas peu fier de sa réussite en 2013, le sieur Bayley remet le couvert en cette fin d'année avec « December Wind », un album qui suit les mêmes codes.

Après la trilogie de science-fiction « Inifinite Entanglement » entre 2016 et 2018, Blaze Bayley arrive de nouveau à surprendre ses fans avec cette fois-ci un album entièrement acoustique dans lequel il reprend quelques standards de son époque Maiden et propose de nouvelles compositions co-écrites avec le guitariste Thomas Zwijsen, essentiellement connu pour ses adaptations de grands classiques Metal version acoustique. « December Wind » c'est 8 titres ainsi que 5 inédits bonus enregistrés lors des sessions de « Russian Holiday » pour un total de près d'une heure aussi surprenante que touchante. Sur « December Wind » Bayley fait de nouveau apprécier son incroyable voix au travers de titres intimes, où la guitare sèche de Thomas Zwijsen, mais aussi parfois le violon d'Anne Bakker (quelle merveille ce 'We Fell From The Sky') viennent lui donner une dimension encore plus imposante. Preuves faites avec les sublimes 'Miracle On The Hudson', 'Love Will Conquer All' ou le magnifique éponyme qui explorent toutes les facettes de cet artiste hors norme dont la vie ne fut pas une partie de plaisir tous les jours. Les émotions sont nombreuses et palpables, Blaze Bayley est extrêmement touchant et démontre (une fois de plus) la puissance de cet organe tant vilipendé lors de son passage chez Iron Maiden. Si 'We Fell From The Sky' est absolument bouleversant, '2AM' ne l'est pas moins, notamment dans ce refrain lourd de sens aujourd'hui ''Here I am again, Look at me again, Here I am again, On my own''. Côté bonus les fans ne sont pas à plaindre non plus, entre le puissant 'Soundtrack Of My Life' et l'inégalable 'Sign Of The Cross' que seul lui interprète à la perfection, il y a de quoi se faire plaisir. D'autant plus que la production co-signée Chris Appleton et le mastering d'Ade Emsley ne laisse aucune place aux détails et mettent toujours en avant la bonne note au bon moment.

Les coups durs n'ont pas épargné Blaze Bayley dans sa vie privée comme dans sa vie professionnelle. Avoir touché le graal en devenant le frontman de l'un des groupes de Heavy Metal les plus populaires au monde en connaissant tout ce qui va avec comme les grandes salles de concert et les budgets pharaoniques pour enregistrer un album puis redevenir un ''anonyme'' à de quoi être perturbant. Pourtant l'homme et l'artiste sont toujours debout et qu'importe si les moyens financiers ne sont plus les mêmes, la passion prend toujours le dessus pour permettre d'avancer sans regarder dans le rétro et pleurer sur son sort. On utilise de nos jours le mot ''résilience'' à toutes les sauces, mais s'il y a bien un homme qui ne l'usurpe pas, c'est Blaze Bayley qui continue de parcourir le monde autant qu'il le peut en offrant ses talents et sa légendaire gentillesse à toutes les personnes qu'il croise. Rien que pour ça, il mérite un respect sans fin.

« December Wind » est un album sublime qui fait comprendre qu'une voix ne peut s'éteindre tant que l'artiste a la foi dans ce qu'il fait. Une guitare, un violon, un Blaze Bayley fidèle à lui-même, il n'en faut pas plus pour comprendre que ce mec est un putain de chanteur et un homme totalement indestructible.