Decade of The Eagle
Laurent Sage
Journaliste

SAXON

«Un condensé des premiers albums cultes d'un des fondateurs de la NWOBHM ! Up the irons !»

34 titres
Heavy Metal
Durée: 157 mn
Sortie le 17/11/2017
9649 vues
Quand en 1976, le groupe « Son of a bitch », originaire de Barnsley en Angleterre débuta, il ne savait pas qu'en devenant SAXON deux ans plus tard, il deviendrait une légende de ce que l'on a qualifié de « New Wave Of British Heavy Metal » avec leurs potes de JUDAS PRIEST ou IRON MAIDEN.

Le groupe fût signé en 1979 en France ( Cocorico) par Carrere, à l'époque où les maisons de disques prenaient des risques ( et avaient aussi des personnes compétentes à la recherche de nouveaux talents) et sort son premier album sobrement intitulé « Saxon » et qui jette les bases de ce qui sera le style du groupe.

En 1980, alors que la France se trémousse sur des chansons de Lio, Jairo ou Ottawan (qui trustent les premières places du Top 50), le collégien que j'étais prend en pleine face l'album «  Wheels of Steel » et un monde nouveau s'ouvre alors à moi. Rapidement sort « Strong Arm of The Law » (oui, à cette époque les groupes faisaient preuve d'une grande capacité d'écriture) recelant nombre de futur standards du groupe en live.

« Denim and Leather » suit dans la foulée, le groupe affirme son style et gagne de nombreux fans en dehors de l'Angleterre. Un live est proposé aux fans du groupe et celui ci rend hommage à la qualité des prestations sceniques proposées par SAXON. Pour qui les a vus (les plus jeunes demanderont à leurs aînés) sur scène à cette époque, un concert de SAXON c'était un moment intense et de communion.

« Power and the Glory » marque l'apogée du groupe : son excellent, riffs accrocheurs, soli de guitare parfaitement éxécutés. Puis le chant de Biff, si particulier et qui les différencie de nombre de formations de l'époque. Cet album est à ce jour la meilleure vente du groupe et est considéré par les die-hard fans comme un chef d'oeuvre. Ils tournent à cette époque avec MAIDEN et JUDAS PRIEST.

Le groupe décide de conquérir les Etats Unis et dans le même temps quitte Carrere pour signer chez EMI Records. L'émergence du glam impose un changement musical et un son plus soft. C'est ainsi que le groupe sort « Crusader » qui fût descendu en flammes par nombre de magazines et nombre de fans furent dépités par cette approche qu'ils jugèrent trop commerciale. Le son est beaucoup plus rond, moins brut, les guitares sont moins agressives et pourtant le groupe vendit pas moins de deux millions d'albums. Avec le temps, le groupe joue maintenant des morceaux comme « Crusader » qui sont devenus des classiques en live.

« Innocence Is No Excuse » a « le cul entre deux chaises » car tiraillés par le désir de continuer à percer aux Etats Unis et le désir de renouer avec leur metal originel, l'album voit quand même le son se durcir un peu et sortir quelques bons morceaux tels que « Everybody up » ou « Give it Everything You Got ».

« Rock the Nations » (excellent album injustement décrié mais à la production plutôt « pauvre) voit le groupe revenir à un son et des compositions plus rock. Elton JOHN qui enregistrait dans un studio attenant, vient jouer du piano sur deux titres (écoutez donc « Party 'Til You Puke »). L'ensemble de l'album est homogène et on prend du plaisir à l'écouter.

« Destiny » voit poindre le retour au metal originel, la production est excellente, les guitares bien mises en avant, le chant est certes mélodique (en a t-il jamais été autrement?) mais un peu plus rageur et des morceaux comme « Calm Before the Storm », « For Whom the Bells Toll » (qui auraient pu apparaître sur la compilation) ainsi que « Red Alert » qui clôt ce double album laissent présager du retour en force de Saxon.

Cet album saura faire découvrir le groupe depuis ses débuts aux jeunes metalleux, avec des albums de légende quand aux fans purs et durs, vous devez déjà tous les posséder, donc à moins d'avoir perdu vos CD (voire les vinyls) cet album ne vous apportera aucune nouveauté. Jetez donc une oreille sur le nouveau. SAXON is back !

Aux personnes voulant découvrir le groupe, par contre, cette compilation est hautement conseillée !