Dawn Of The Dragonstar
Enora
Journaliste

TWILIGHT FORCE

«« Dawn Of The Dragonstar », un album fidèle à l'univers que Twilight Force a commencé à dépeindre avec ses précédentes créations tout en étant porté par le vent du changement avec l'arrivée du charismatique Alessandro Conti au chant»

10 titres
Power Metal
Durée: 57 mn
Sortie le 16/08/2019
249 vues

Formé en 2011 en Suède et s'inscrivant dans la lignée des groupes de Power technique à évoluant dans un univers chevaleresque peuplé de dragons et autres créatures comme Rhapsody of Fire ou Dragonforce, Twilight Force compte déjà deux albums à son actif : « Tales of Ancient Prophecies » (2014) et « Heroes of Mighty Magic » (2016). Un an plus tard, le groupe se sépare de son chanteur d'origine et accueille, en 2018, Alessandro Conti avec lequel « Dawn Of The Dragonstar » est enregistré.

Les musiciens nous font entrer dans le vif du sujet dès le premier morceau, ‘Dawn Of The Dragonstar', dont le clip a été dévoilé il y a quelques semaines. Les guitares d'Aerendir et Lynd n'ont rien perdu de leur fougue et l'entrée en matière est épique à souhait. Le galopant et enchanteur ‘Thundersword' arrive alors, nous rappelant à quel point Twilight Force prend soin d'ancré sa musique dans un univers d'heroic fantasy qui commence à être familier aux fans. ‘Long Live The King' est une chanson dansante et énergique qui ne peut que rappeler les excellentes influences musicales du groupe, bien qu'on se doute que certains amateurs du genre seront peut être un peu réticents à l'aspect peut être trop exclusivement joyeux de leurs propositions musicales.

Théâtral et dramatique (avec quelques sonorités orientalisantes), ‘With The Light Of A Thousand Suns' confirme les capacités vocales d'Alessandro Conti, techniquement impeccable, pour ceux qui n'ont pas suivi sa carrière avec Luca Turilli's Rhapsody et Trick or Treat. Toujours dans un registre terriblement épique, ‘Winds Of Wisdom' vous donnera sans aucun doute une terrible envie de partir remplir une quête en compagnie de la joyeuse bande de Twilight Force dont la musicalité bénéficie grandement des talents de claviériste de Blackwald. Plus sombre (tout reste relatif avec ce groupe) et faisant une plus grande place à la batterie de De'Azsh, toujours soutenant les soli endiablés de guitares, ‘Queen Of Eternity' est une chanson qui permet de varier un peu le ton de cet album. Le solaire ‘Valley Of The Vale' fera le bonheur des fosses en live tant il déborde de passion !

Plus nuancé et varié dans ce qu'il propose musicalement et du point de vue de l'ambiance, ‘Hydra' est une excellente chanson de Power dont le groupe n'a pas à rougir, porté par de superbes effets de choeur et la profondeur de la basse de Borne. L'alchimie entre les musiciens est parfaite, ce qui se ressent avec ‘Night Of Winterlight', complexe dans sa composition. C'est avec un détour par l'Asie que Twilight Force achève la traversée que nous venons de faire dans leur monde féérique, peuplé d'elfes, dragons et braves aventuriers sur ‘Blade Of Immortal Steel', confirmant le parfait aboutissement du projet qu'ils défendent et dont la richesse n'a rien à envier à des groupes comme Gloryhammer pour ne citer qu'eux.

« Dawn Of The Dragonstar » est un album fidèle à l'univers que Twilight Force a commencé à dépeindre avec ses deux précédentes créations tout en étant porté par le vent du changement avec l'arrivée du charismatique Alessandro Conti au chant. L'ensemble du groupe fait preuve de ses talents musicaux pour un opus qui ravira les fans de Power et semble prouver qu'un nouvel équilibre a été trouvé au sein du groupe tout autant que pour Christian Eriksson, alias Chrileon, qui vient de sortir un premier album de très bonne qualité avec NorthTale ; la séparation a permis la naissance et la continuité de deux formations à suivre de près !


TWILIGHT FORCE
Plus d'infos sur TWILIGHT FORCE
Power Metal