SCOLOPENDRA
Plus d'infos sur SCOLOPENDRA
Thrash/Death Metal

Cycles
Anibal BERITH
Journaliste

SCOLOPENDRA

12 titres
Thrash/Death Metal
Durée: 45 mn
Sortie le 08/07/2016
4131 vues
Inititié par la passion de deux frangins pour le Metal Extrême (un peu à la Gojira), Scolopendra verra le jour en 2006 sous l'impulsion du chanteur Thomas "Noué" L'Hoir et le guitariste Maxime "Pantin" L'Hoir. A cela s'ajoutent les 3 compères que sont Brice Abdallah, Florian Bussat et Olivier Le Lin et le quintet parisien est au complet!
Fort d'un EP sorti en 2011 'Apostasy Beyond Sanity' plus orienté black metal, c'est en 2016 que verra le jour du 1er album de la formation française.

10 ans d'attente pour cette 1ère galette mais nécessaire à la maturité du groupe qui produit d'entrée de jeu une galette qui marquera les esprits du Metal Extrême français! Les nombreuses influences du groupe font de leur musique quelque chose d'unique associant parfaitement thrash/death/metalcore et black metal. En résumé c'est du Scolopendra!

Difficile d'identifier le style du combo puisque toutes leurs influences se ressentent sur chacun de leurs morceaux. Mais puisque le Metalleux aime genre et sous genres, on va dire que c'est du Death Metal moderne sachant naviguer du Metalcore au Black Metal en faisant escale par le Thrash.

Tout d'abord une galette bien remplie: 12 titres et 45 minutes! De quoi apprécier l'univers des artistes français! Après une intro futuriste post apocalyptique où toute civilisation semble avoir disparue, "Cycles" débute vraiment par Purity qui sous un faux air thrash introductif dévie rapidement vers un death metal brutal et sans concession ! Le growl est hurlé, les blasts tabassés et rapides! On se rend compte dès ce titre que l'univers des parisiens est varié car dès ce 1er titre l'on est transporté vers des plans Metalcore, des passages Black (voix) et dont le rythme soutenu est en sans cesse mouvement. Ce qui détonne, c'est la puissance de frappe des blasts et le côté lourd du titre dont nous retrouverons la marque de fabrique sur l'ensemble des compositions des franciliens.
'Awake Nightmare' est sans rappeler le thrash lourd de Slayer du temps de "South Of Heaven" le chant hurlé en plus. L'imagination du quintet nous débarquera au fur et à mesure du titre vers quelque chose de plus volumineux et brutal avec des plans à la ABBATH (le groupe) auxquelles s'ajoutent des incantations rendant la chanson plus obscure.
On retrouvera d'ailleurs ce type d'effet sur le dévastateur 'Pinhole of Diffraction' qui arrache tout sur son passage en seulement 2'45''.
Ponctué d'interlude apocalyptique donnant froid dans le dos ( 'Morbid Psychosis' et 'End of Tunnels', 'Soul Dissolution'), les chapitres de "Cycles" défilent de riffs en riffs offrant brutalité et mélodie dissonante avec 'Spartan Killer Instinct', plan clairement Metalcore avec 'Mental Torture' tout en respectant l'univers sombre et tabassant de la galette 'Psychic Paralysis'.
'Pinhole of Diffraction (part2)' offrira même un plan proche de celui de Morbid Angel avec un growl affreux marqué le tout dans une ambiance vibrante et dissonante toute en puissance et nous dirigera vers l'avant dernier titre de la galette 'Psychotic Mass Murderer' à l'intro épique et ses riffs groove metal à la Pantera dans un esprit toujours incantatoire et sinistre.

"Cycles" de Scolopendra démontre une nouvelle fois le talent de nos métalleux français avec un premier méfait très abouti et plein de maturité. Le mélange des genres pourrait être interprété comme une recherche de style musical, bien au contraire la variété constante de chacune des compositions montre une grande maîtrise du quintet dans l'approche de son Death Metal moderne en sachant imposer un style qui lui est propre! A découvrir de toute urgence!

Anibal Berith