Freedom
Enora
Journaliste

CROSSFAITH

«''Freedom'', l'EP brûlant d'énergie de Crossfaith dans la lignée mélodique de ''Xeno''»

3 titres
Electro Métal
Durée: 11 mn
Sortie le 04/08/2017
7944 vues
Crossfaith est le genre de groupe qui laisse un souvenir impérissable et généralement très bon, que ce soit à travers leurs albums ou leurs prestations scéniques ! Et on retrouve ici leur nouvel EP, intitulé « Freedom », que de nombreux fans attendent avec impatience. Mais, comme beaucoup de groupes, Crossfaith est adulé, Crossfaith est détesté, en particulier par certaines personnes qui les suivent depuis leurs débuts et qui se plaignent de la direction trop commerciale prise par le groupe à partir de l'EP « Zion » (2012). Je préfère cependant dire que le groupe se diversifie et s'ouvre à de nouvelles influences et expériences mais que l'énergie originelle demeure et grandit ; voyons ce qu'il en est avec « Freedom » !

Ce nouvel EP s'ouvre sur « Diavolos », un titre à l'introduction moins Metalcore que ce à quoi Crossfaith a pu nous habituer dans le passé. Mais c'est sans compter sur les screams démentiels de Kenta qui vient nous prouver, encore une fois, que le groupe a gagné en maturité, ce qui lui permet de s'aventurer au-delà des sentiers battus par tous les groupes de Metalcore qu'on peut entendre. Un passage en chant clair rappelle le virage effectué avec l'album « Xeno » (2015), en particulier sur le titre « Madness », où Electro et voix claire avaient pris une place majeure. Un break surpuissant arrive à point nommé pour nous rassurer : le groupe n'a rien perdu de son talent ! Les Japonais proposent ce qui semble être un mélange entre la force de « Apocalyze » (2013) et le côté plus mélodieux de leur dernier album.

On enchaîne sans plus tarder sur « Freedom », le titre éponyme de l'EP, en featuring avec Rou Reynolds d'Enter Shikari. Sous un certain angle, cette chanson rappelle « Wildfire » que Crossfaith avait enregistré avec Benji Webbe de Skindred. On retrouve ici le même mode opératoire puisque les deux groupes ont réellement fusionné leurs univers pour proposer ce que je préfère appeler un duo qu'un featuring, tant l'équilibre a été travaillé. Le passage rappé de Rou Reynolds sur un fond musical minimaliste qui gagne peu à peu en force constitue l'apogée du titre. Impossible de rester immobile sur un morceau pareil !

« Rockstar Steady », en featuring avec Jesse des groupes Rize et Jesse & The Bonez, est le troisième et dernier titre. L'influence Punk est très marquée avec les guitare, basse et batterie mais elle est alliée avec finesse à l'Electro de Teru aux claviers. Aidé de Jesse, Crossfaith réactualise en quelques sortes le Punk en proposant un style hybride dans lequel breaks et screams Metalcore trouvent parfaitement leur place.

Le groupe japonais propose un EP très énergique et agréable à écouter. Si la progression avait été énorme entre « The Dream, The Space » (2011) et « Apocalyze » (2013), puis entre ce dernier et « Xeno » (2015), le rythme semble se ralentir puisque Crossfaith ne crée pas ici de nouvelle révélation. Cependant, « Freedom » est un excellent EP qui répond à tout ce qu'on peut en attendre en connaissant le groupe ! Les multiples featurings qui ponctuent leur carrière sont un vrai atout puisque Crossfaith ne cherche pas à imposer sa composition et à inviter des artistes pour la forme, mais bien à susciter une rencontre musicale qui donne naissance à des titres originaux et réussis.

CROSSFAITH
Plus d'infos sur CROSSFAITH
Electro Métal
Chroniques