Crimson Riders
Shades Of God
Journaliste

BOKASSA

«Audacieux, bien foutu et très Rock'n Roll, « Crimson Riders » voit Bokassa s'ouvrir un nouveau chemin en prenant une direction parfois surprenante mais reste lui-même sur bien des aspects»

9 titres
Stoner Punk
Durée: 29 mn
Sortie le 21/06/2019
1439 vues
MVKA

Quoi de mieux pour donner un bon coup d'accélérateur à votre carrière que d'être adoubé par Lars Ulrich et d'enchainer avec une tournée en première partie de Metallica dans les plus stades d'Europe ? Soyons honnêtes, pas grand chose. Bokassa qui jusqu'ici bénéficiait d'une modeste réputation malgré leur très bon premier album, « Divide & Conquer », se retrouve désormais sous le feu des projecteurs pour la sortie de son nouvel opus, « Crimson Riders », un bien pour un mal (ou inversement) puisque forcément, quand on est en pleine lumière le risque de se rater à des conséquences bien plus importantes.

En Norvège, on ne fait pas que du Black ou du Death Metal, la scène est bien plus prolifique, créatrice, elle ne s'arrête pas à ces deux seuls styles, même si, elle est essentiellement reconnue pour ça. Bokassa c'est l'histoire d'un groupe qui s'émancipe de ces courants pour évoluer dans un registre à mi-chemin entre la fougue du Stoner bien gras et la folie du Punk. Si « Divide & Conquer » avait surpris par son côté brut de décoffrage, avec des compositions lourdes et souvent frénétiques, la donne change un peu pour « Crimson Riders » dont le spectre musical est bien plus large et parfois plus calme. On retrouve toujours des morceaux bien rentre-dedans avec des rythmiques soutenues très Rock'n Roll ('Charmed & Extremely Treacherous', 'Blunt Force Karma') qui sont de véritables incitation au headbang, des titres francs et massifs, qui a coup sûr mettront le feu en live, mais après une écoute complète de la galette on constate aussi que Bokassa a pris le partie d'évoluer vers un registre plus varié. Aux riffs gras du Stoner vient se mêler des passages nettement orientée Punk mainstream et même parfois Pop. La cadence reste majoritairement rapide, cependant la fougue présente sur « Divide & Conquer » est dorénavant canalisée, plus structurée ('Wrath Is Love', Captain Cold One) et donne naissance à des morceaux à l'aspect plus propre, plus ''grand public''. Il n'y a pas que dans le coeur de la musique que cela se ressent, les partie vocales ont également pris ce virage avec un chant globalement moins rageur souvent accompagné de nombreux choeurs qui font que Bokassa lorgne parfois vers le Hardcore.

Pour autant, cette nouvelle orientation sied parfaitement à Bokassa, « Crimson Riders » à certes des allures d'album mainstream mais le pari fait par les Norvégiens est relativement convaincant. Les gaillards allant même jusqu'à pousser l'audace en intégrant du saxophone sur le surprenant 'Vultures' qui pourrait rendre fou plus d'un fan de la première époque par son côté Pop. Même constat sur 'Mouthbreathers Inc.' qui est un beau résumé du Bokassa 2.0 où le groupe passe en revue tous les éléments cités auparavant en démontrant avec brio qu'il est possible de garder l'esprit de ses racines en y incorporant de la nouveauté. Pour sûr « Crimson Riders » risque de diviser, de faire parler, mais dans le fond il n'y a rien de mal à faire évoluer son style et vouloir toucher un public plus nombreux. Parce que, il faut bien l'avouer tout de même, ce nouvel opus possède un esprit général fait pour plaire, la production est propre, les compositions variées, les influences diverses mais restons mesurés, Bokassa n'est pas aller jusqu'à vendre son âme au diable non plus. L'esprit des débuts est toujours présent, il a simplement évolué vers plus de professionnalisme.

Audacieux, bien foutu et très Rock'n Roll, « Crimson Riders » voit Bokassa s'ouvrir un nouveau chemin en prenant une direction parfois surprenante mais reste lui-même sur bien des aspects. Ce n'est pas s'avancer que de penser que si l'album rencontre du succès, nous n'avons pas fini d'entendre parler des Norvégiens, le pari est osé mais s'il s'avère gagnant, les portes menant à une belle carrière s'ouvriront en grand. Allez hop, on se détend, on s'écoute un extrait et on se fait plaisir.

BOKASSA
Plus d'infos sur BOKASSA
Stoner Punk