Colours In The Sun
Murmuur Ars Goetia
Journaliste

VOYAGER

«Un album prog qui, au delà de l'addiction qu'il suscite, réunit des ambiances pop des années 80 à un style métal des plus original et qui enjouera aussi bien les novices que les amateurs du genre.»

10 titres
Melodic Progressive Metal
Durée: 43 mn
Sortie le 01/11/2019
302 vues

Les australiens se sont bâti une solide réputation depuis leur cinquième album 'V' et depuis, chaque album du groupe est attendu comme la neige à noël.
Fondé en 1999, les australiens officient dans un style métal prog avec un line-up stable depuis 2011 : Daniel Estrin (vocals, keys), Simone Dow (guitars), Scott Kay (guitars), Ashley Doodkorte (drums) et Alex Canion (bass, vocals). On notera que le chanteur Daniel a grandi en Allemagne dans la basse Saxe, détail important qui explique un passage en langue germanique sur le titre ''Now and Never''.

Pour les néophytes, il n'est point facile de décrire ce groupe qui a fait le pari d'innover avec des parties aussi bien pop et synthwave que des grosses nappes Djents. L'album ''Colours In The Sun'' est signé chez Season of Mist, ce qui ne laisse aucun doute sur le fait qu'il s'agit d'un album métal, qui demande certes une certaine ouverture d'esprit, mais qui reste finalement très accessible. Cette accessibilité ingénieuse fera découvrir, au fur et à mesure que les écoutes s'accumuleront, de nombreux détails absolument géniaux.

Pour les connaisseurs, l'album est certainement moins direct que ''Ghost Mile' mais recèle de nombreuses surprises qui n'apparaîtront qu'après quelques écoutes. C'est un album à écouter dans sa voiture à l'aube d'un été indien. Soyons clair, l'album dégage des vibes positives et porte très bien son nom. Paradoxalement il sait aussi souligner des lignes très mélancoliques propres aux noms des groupes de New Wave des années 80. Il faut dire que la voix de Daniel s'y prête à merveille.

Les plus ténébreux d'entre vous qui vont entendre les premières notes, risquent de faire une grimace que même le feu grumpy cat n'aurait pu exprimer. Les synthés en ouverture ne reflètent en rien la suite de l'album qui surprend par de nombreux éléments empruntés à divers styles. La structure des titres est définitivement très pop et très fleurie d'éléments djents ou de lignes de basses et les inspirations du groupe ne sont pas sans rappeler des groupes comme Tesseract, Distorted Harmony ou Leprous.

''Reconnected'' est certainement le titre le plus punchy et celui qui démontre la puissance du groupe avec une ouverture sur des notes de piano endiablées suivies de nappes djents du meilleur effet. La composition complexe du titre inclut des effets synthétiques dramatiques avec un chant des plus épiques. C'est un des nombreux exemples de ce que le groupe propose et ce, sans jamais perdre en cohérence.

C'est un album qui ne laisse pas insensible et qui marque un nouveau pas en avant pour un groupe qui avait déjà convaincu avec 'V' ou 'Ghost Mile'. On le conseille chaleureusement, il mérite ses lettres de noblesse.

1 - Colours - 4:05
2 - Severomance - 4:23
3 - Brightstar - 4:32
4 - Saccharine Dream - 5:27
5 - Entropy - 4:43
6 - Reconnected - 4:48
7 - Now or Never - 1:39
8 - Sign of the Times - 3:47
9 - Water Over the Bridge - 4:42
10 - Runaway - 4:38

VOYAGER
Plus d'infos sur VOYAGER
Melodic Progressive Metal