Cold Black Suns
Enora
Journaliste

ENTHRONED

«« Cold Black Suns », un album de qualité très respectable et sur lequel les amateurs d'Enthroned retrouveront tout ce qui fait l'incroyable pouvoir du groupe, entre mélodies entêtantes, rythmiques frénétiques et voix théâtrale»

9 titres
Black Metal
Durée: 49 mn
Sortie le 07/06/2019
1407 vues

Enthroned est vraiment un groupe en deux temps : il y a d'abord le groupe originel formé en 1993 et dont le dernier membre fondateur, Lord Sabathan, quitte le groupe en 2006 après la sortie de six albums ; et il y a le groupe arrivant après cette date et à laquelle duquel on trouve Nornagest, qui tenait le rôle de guitariste jusqu'en 1995. Après quatre albums, cette formation accueille Norgaath à la basse et Shagãl à la guitare en 2018, et nous dévoile aujourd'hui un nouvel opus : « Cold Black Suns » !

Premier morceau de l'album, ‘Ophiusa' tient en quelques sortes un rôle d'introduction globale à « Cold Black Suns », ce que le groupe indique bien en prenant le temps de poser le décor du chaos qui s'annonce et menace déjà avec une ouverture lancinante et qui se construit peu à peu sous nos yeux. En rupture avec cette entrée en manière atmosphérique, ‘Hosanna Satana' fait prendre une tournure bien plus percussive et brutale à la création d'Enthroned dont le batteur, Menthor, ne se retient pas de marteler ses futs inlassablement, accompagné de la basse de Norgaath. Plus long, ‘Oneiros' semble revenir vers une proposition plus apaisée mais il ne s'agit que d'une illusion tant des dissonances nous parviennent comme autant de signes que le groupe est sur le point de déchainer sa puissance mystique.

Plus direct, et d'autant plus inquiétant, ‘Vapula Omega' permet à Nornagest de continuer à affirmer sa suprématie comme maître de cérémonie du Black Metal belge ! Accompagné de son duo de guitariste, véritable Cerbère à deux têtes, il mène un groupe que l'on sent uni et cohérent dans sa proposition musicale. Les premières notes de ‘Silent Redemption' donne le ton angoissant et sombre d'un titre dont on devine sans peine le potentiel ne serait-ce que grâce à l'étrange et fascinante atmosphère que Neraath et Shagal instaurent. Sans en faire des morceaux à rallonge, Enthroned a eu la bonne idée de laisser à chaque titre le temps nécessaire à sa maturation et son développement, donnant un album finalement assez concentré mais où l'utilisation de chaque seconde a été pensée.

Dans l'ambiance religieuse de ‘Aghoria', le groupe donne libre court à des pulsions animales rythmées par les tambours universels de la nature que les hommes suivent depuis le fond des âges. Connaissant leur talent en live, les amateurs du groupe peuvent déjà pressentir l'appel à la transe qui se produira sur cette chanson. Martelée puis plus apaisée, ‘Beyond Humane Greed' demeure en quelques sortes dans la continuité de ce que ‘Aghoria' a créé, à savoir une apparente sérénité cachant un feu dévorant. ‘Smoking Mirror' est une démonstration de force passant tout d'abord par un tableau presque figé avant de plonger dans des tourments infernaux. A la manière d'un prédicateur, le frontman annonce la fin de son monde et invective les foules sur ‘Son Of Man'.

« Cold Black Suns » est sans aucun doute un album de qualité très respectable et sur lequel les amateurs d'Enthroned retrouveront tout ce qui fait l'incroyable pouvoir du groupe, entre mélodies entêtantes, rythmiques frénétiques et voix théâtrale. Si le résultat sur album est au rendez-vous, on attend malgré tout avec impatience une consécration live !


ENTHRONED
Plus d'infos sur ENTHRONED
Black Metal