Code Red
Fred H
Journaliste

PRIMAL FEAR

«« Code Red » est un nouvel et redoutable sk(e)ud destructeur. On reste sur du power-metal musclé et « traditionnel ». Si tout cela vous fait envie ... alors faites-vous plaisir.»

11 titres
Power Metal
Durée: 57:58 mn
Sortie le 01/09/2023
854 vues
Entre mi-2020 et la première partie de 2022, Primal Fear a enchainé les sorties. Après leur treizième missile studio « Metal Commando », la clique à larguer l’E.P « I Will Be Gone » puis la réédition - en version remastérisée - de leur 1er méfait éponyme (pour fêter les deux décennies et demie d’existence du groupe). Alors qu’on aurait plus croire que tout allait pour le mieux, le sextette a été contraint, au milieu de 2021, de stopper net tous ses plans. Mat Sinner, le bassiste et producteur du gang, devant être traité rapidement pour un grave problème de santé, pas d’autres choix que d’annuler immédiatement tous les gigs prévus. Ébranlé, le combo annonçait même « ne pas savoir quand il pourrait continuer à faire ce qu'il aime le plus : jouer des concerts ».

Finalement, après plusieurs opérations (et de longs mois d’hospitalisations), ces jours difficiles semblent désormais derrière le musicien et (par conséquent) le groupe. Présentement, revoilà nos « aigles » allemands avec leur quatorzième assaut sonique « Code Red ». Une fois encore, nos sympathiques teutons nous promettent du « lourd, puissant et sans compromis… du 110% PRIMAL FEAR ! ».

D’emblée, et pour le quatrième opus consécutif, la triplette de sixcordistes (Tom Naumann, Alex Beyrodt, Magnus Karlsson) fait pleuvoir les riffs lourds ('Another Hero' agrémenté de claviers). Pas de doute, la formation germano-suédoise reste fidèle à son GROS power metal made in Deutschland ('Cancel Culture'). Bien que « prévisible », l’efficacité est là (le « simple » et direct 'Fearless'). Soutenues par une base rythmique basse/batterie implacable (l’hymne épique 'The World Is On Fire'), les accroches mélodiques sont aussi au rendez-vous (la bombe 'Deep In The Night').

Globalement, c’est plutôt solide, à défaut d’être exceptionnel (le tranchant comme un rasoir 'Steelmelter'). On n’échappe pas à certaines paroles « cliché » (l’effréné 'Play A Song' et son « La musique est votre pouvoir... oubliez votre chagrin, ne pensez pas à demain »). La presque obligatoire power ballad n’est pas oubliée non plus (la très correcte 'Forever' portée par son intro au piano et ses cordes bien mises en avant).

Au micro, Ralf Scheepers demeure impressionnant (l’épique 'Their Gods Have Failed' avec une chorale en renfort). Le vocaliste chauve couvre une large palette vocale (le furieux 'Bring That Noise', le rassembleur 'Raged By Pain').

A l’instar de ses livraisons passées, Primal Fear balance avec ce « Code Red » un nouvel et redoutable sk(e)ud destructeur. Malgré quelques « ouvertures » (présences de claviers et autres effets sonores), on reste sur du power-metal musclé et « traditionnel ». Si tout cela vous fait envie ... alors faites-vous plaisir.