CIRITH UNGOL
Plus d'infos sur CIRITH UNGOL
Heavy/Doom Metal

The King of The Dead
Herger
Journaliste

CIRITH UNGOL

«Une réédition qui permettra de connaître ce groupe de Heavy Metal Fantasy. Leur meilleur album !»

9 titres
Heavy/Doom Metal
Durée: 50 mn
Sortie le 28/04/2017
8704 vues
Pour fêter la reformation de Cirith Ungol, le label Metal Blade réédite plusieurs albums dont ce ''King Of The Dead'' sorti à sa parution en 1984. Sur cette nouvelle édition , il a été rajouté une version alternative de ''Death of the Sun'' et des versions live de différents morceaux.

Pour présenter Cirith Ungol, on peut dire qu'il s'est formé dans les années 70 par le bassiste Michael Vujejia, le guitariste Jerry Fogle, le batteur Robert Garven et le chanteur à la voix étrange Tim Baker. Pour beaucoup et surtout pour les musiciens du groupe, cet album est considéré comme le meilleur album du groupe.

La re-masterisation faite par Patrick Engel garde en l'état le son de l'album. Pour ceux qui ne connaissent pas et vous devez être nombreux, Cirith Ungol proposait un hard proto ''doom'' avec des influences Heavy Metal. Les riffs ne sont pas sophistiqués. On peut même dire qu'ils sont simples. Mais les structures des morceaux les plus longs possédaient un côté prog comme sur ''King Of The Dead'' ou ''Finger of Scorn''. morceaux créés à une période antérieure où les influences progressives étaient développées. On peut même trouver des influences classiques sur le titre ''Toccata in DM'' qui rend hommage à Jean Sebastian Bach dans une version Rock Symphonique.

Fortement inspiré par l'Heroic Fantasy de part le nom que le groupe s'est donné - nom tiré de l'univers de Tolkien - et de part la couverture tiré d'un dessin de Whelan représentant Elric et le Roi des Ghouls du livre d'Elric de Moorcock, Cirith Ungol compose des titres variés dans un style musical intégrant des éléments folk comme sur le titre ''Finger of Scorn''.

En ce qui concerne le chant habité de Tim Baker qui me fait penser à celui de King Diamond mais dans l'intention, il possède une voix originale qui ne laisse personne indifférente que l'on aime ou pas. Pour ma part ce timbre typé ''mi-meduim aigu'' peut rebuté à la première écoute. A la longueur on finit par y trouver des qualités.

Pour finir, cette réédition est faite pour les initiés puisqu'elle est agrémentée d'un DVD qui comprend des extraits d'un concert donné au Roxy en 1983. Pour les autres de s'initier au Heavy Metal proto ''Doom'' de Cirith Ungol ou de redécouvrir un groupe culte méconnu de nos jours.