Circle Of Stone
Fred H
Journaliste

BLAZE BAYLEY

«« Circle of Stone » sonne comme du Blaze Bayley pur jus sans pourtant jouer la redite. God bless you man.»

12 titres
Heavy Metal
Durée: 44:08 mn
Sortie le 23/02/2024
460 vues
AUTOPRODUCTION
Enchainant à un rythme soutenu depuis une vingtaine d’années les albums (studios ou live), les tournées et les nombreuses apparitions ici et là, on pensait Blaze Bayley infatigable voire increvable. Et puis, fin mars 2023, alors qu’il se reposait à son domicile, l’anglais dû subir plusieurs interventions à la suite d’une crise cardiaque. Un quadruple pontage aortocoronarien, différents traitements et une longue convalescence plus tard, le vocaliste est tout de même de retour avec « Circle Of Stone ».

Pour ce/son douzième effort, l'ex-chanteur de Iron Maiden (de 1994 à 1999) est à nouveau accompagné par les compatriotes d’Absolva (les frères six-cordistes Christopher (également au mixage et à la production) et Luke Appleton, le bassiste Karl Schramm et le batteur Martin McNee).

Le successeur de « War Within Me » (avril 2021) se divise en deux parties. Les six premières compositions sont indépendantes les unes des autres et proposent un pur Heavy Metal ('Mind Reader', 'Tears In Rain'). Notre frontman est très en voix ('Rage' agrémenté du violon subtil d’Anne Bakker, déjà à l’œuvre sur la trilogie « Infinite Entanglement »). Un gros boulot a été fait sur les guitares ('Ghost In The Bottle') mais aussi sur la prod’ et le mixage. L’équilibre entre le chant du natif de Birmingham et les instruments est parfait. Tout cela sonne frais, moderne, direct par sa « simplicité » et demeure des plus efficace.

Bien que les sessions d’enregistrements de cet opus se soient achevées deux jours « seulement » avant les galères de santé de l’ex-Wolfsbane (comme quoi parfois …), certains titres (introspectif 'The Broken Man', NdT : L’Homme brisé) et paroles résonnent – a posteriori - de manières particulières (« ils ne me briseront pas, ils ne m'arrêteront pas, … » en effet gauche-droite dans les vocaux du musclé 'The Year Beyond This Year'). Il est question de fragilité humaine, de résilience, de courage et de gratitude.

Le second pan de ce « Cercle de pierre » varie les plaisirs. Liées entre elles, ces six dernières chansons forment une histoire plus mystique faite de « connexion » avec les ancêtres et de recherches de vérités et d’actes altruistes. Si les riffs redoutables sont au toujours au rendez-vous (la très belle piste éponyme avec en invité Niklas Stalvind du groupe Wolf au micro, 'The Path Of The Righteous Man'), on trouve également des cornemuses ('The Call Of The Ancestors') et un Blaze plus mélancolique ('A Day Of Reckoning'). La conclusion s’opère avec une power ballade en duo avec Tammy-Rae Bois, ('Until We Meet Again' avec là encore miss Baker au violon). Un envoutant « au revoir » sous forme de promesse et d’espoir « Jusqu'à ce que nous nous rencontrions à nouveau, je pense à vous, mon ami ».

Fidèle à lui-même et respectueux de ses fans (qu’ils lui rendent bien), notre sympathique survivant britannique (soutenu comme il se doit par son équipe impliquée) livre une fois de plus un opus de Heavy Metal de qualité. Ce « Circle of Stone » sonne comme du Blaze Bayley pur jus sans pourtant jouer la redite. God bless you man.