Daytrip to Narnia
Carmziofa
Rdacteur en Chef

CATS IN SPACE

«Chats dans l'Espace nous transportent à l'époque du rock classique des années 70. Pensez à des guitares fortes, à des murs d'harmonies vocales à plusieurs pistes, à des pianos grandioses et à des choeurs énormes. Ronronnement garanti !»

14 titres
Rock
Durée: 56 mn
Sortie le 01/03/2019
2483 vues

Connaissez-vous l’histoire de Johnny Rocket ? Six chansons constituant un chef-d’œuvre ambiant, du rock au disco, en passant par une ballade déchirante. Un énorme coup musical audacieux que seuls ces chats peuvent réaliser à l’époque actuelle de fadeur musicale. Des chats ? Parlons-en !

Cats In Space est un groupe anglais constitué de 6 membres: Paul Manzi (chant), Greg Hart (guitares, chant), Dean Howard (guitares), Jeff Brown (basse, chant), Andy Stewart (claviers), Steevi Bacon (batterie, chant). Cats In Space avait fait sensation au Royaume Uni lors de sa constitution en 2015. Avec ses sons uniques, les Chats dans l'Espace vous transportent à l’époque du rock classique des années 70. Pensez à des guitares fortes, à des murs d’harmonies vocales à plusieurs pistes, à des pianos grandioses et à des choeurs énormes. Ronronnement garanti !

Même si Cats In Space ne vous dit rien, il sont partis en tournée avec les légendaires géants du rock Deep Purple, Status Quo & Thunder dans les arènes britanniques, ainsi qu'à Hyde Park avec Phil Collins et Blondie. Ainsi, des débuts modestes à Hammersmith Odeon, Hyde Park et le London 02 Arena ne sont qu'une partie du parcours incroyable pour ces chats jusqu'à présent.

Les Chats dans l'Espace ne sont pas à leur premier méfait puisque leur discographie compte déjà 3 albums: "Too Many Gods" en 2015, "Scarecrow" en 2017 (rentré à la 30ème position dans les charts anglaises) et "Cats Alive" en 2018.

Voici donc le 4ème album arrivé par la chatière de notre rédaction, "Daytrip to Narnia". La première écoute surprend tant les références musicales de Cats In Space sont larges : Queen, The Who, Genesis, The Beatles, Ziggy Stardust et Electric Light Orchestra, bref, la crème de la musique anglaise des années fin 60 e 70.

Après le très British Rock à la Beatles "Narnia" en guise de titre d'introduction , le combo britannique accélère le tempo avec un "She Talks Too Much" dans le pur Esprit des grands Electric Light orchestra notamment dans le refrain avec ses rythmiques de claviers qui ont fait leur renommée.

"Hologram Man" est incontestablement un de nos gros coups de coeur : une rythmique simple en 120 bpm, des riffs simples, une mélodie classique........et pourtant ça le fait grave ! La basse apporte le groove qu'il faut et les choeurs nous embarquent du coté du Queen période "A Kind Of Magic" ou "The Miracle". "Tragic Alter Ego" confirme l'influence de Queen (période "Killer Queen") avec une pointe de Ziggy Stardust, un low tempo tout en finesse et particulièrement bien ficelé.

La ballade "Chasing Diamonds" puise ses origines dans le Genesis de Peter Gabriel tout en gardant son orientation moderne. Sur ce titre, la prestation vocale de Paul Manzi est superbe, les choeurs accompagnent la mélodie avec perfection et le solo de guitare à la Brian May finit par compléter le décor avec brio ! Frissons garantis !

La fin de l'album est consacrée à l'histoire de Johnny Rocket, une longue pièce musicale constituée d'une intro symphonique et de 6 titres dont le magique "The Story Of Johnny Rocket - Johnny Rocket" et son riff de guitare d'intro proche du "(Don't Fear) The Reaper" de Blue Oyster Cult. Notre deuxième coup de coeur de l'album va à "The Story Of Johnny Rocket - Thunder In The Night", une parfaite réplique disco-rock de fin des années 70. La basse groove à souhait, le refrain est magique, le tout arrosé à la sauce Electric Light Orchestra. Le top !

"The Story Of Johnny Rocket - Twilight" est une ballade en slow tempo avec un refrain inspiré de la fin des années 60, mélangé à un pont efficace et un refrain moderne. Cats In Space mélange à la perfection les styles musicaux britanniques. Et pour conclure la saga the Johnny Rocket, Les Chats dans l'Espace nous invite à à chanter sur le refrain de "14. The Story Of Johnny Rocket - Destination Unknown", un mid-tempo acoustique entrainant et délivré tout en finesse.

Avec "Daytrip to Narnia", les Chats dans l'Espace nous transportent à l’époque du rock classique des années 70. Pensez à des guitares fortes, à des murs d’harmonies vocales, à des pianos grandioses et à des choeurs énormes. Ronronnement garanti !