CARCASS
Plus d'infos sur CARCASS
Goregrind/Grindcore (early), Melodic Death Metal/Death 'n' Roll (later)
Chroniques

Surgical steel complete edition
Anibal BERITH
Journaliste

CARCASS

16 titres
Goregrind/Grindcore (early), Melodic Death Metal/Death 'n' Roll (later)
Durée: 64 mn
Sortie le 20/11/2015
4706 vues
Quel plaisir et quelle chance de pouvoir chroniquer un groupe qui a bercé mon adolescence et qui est l'un des plus influents de la scène métal extrême ! CARCASS fondé par Ken Owen et Bill Steer en 1985 sous le nom de DISATTACK à Liverpool (Angleterre), jouait à l'époque un goregrind bien crade très influencé par le groupe REPULSION. C'est en 1987, que le nom de CARCASS est adopté, le groupe se dirigeant petit à petit vers du grindcore sous l'influence de Bill Steer guitariste également au sein du groupe britannique NAPALM DEATH en train d'enregistrer son 2d album 'From Enslavement To Obliteration ».

Leur 1er album 'Reek Of Putrefaction' défraya la chronique par sa violence et son côté crade totalement novateur à l'époque. Par la suite, ils abandonneront ce style et cette provocation au profit d'un Death Metal mélodique dont ils sont les pionniers en 1993 avec 'Heartwork' (pour la petite histoire, Arch Enemy a été formé par l'ancien guitariste de Carcass, Michael Amott en 1995). Malgré le succès grandissant et 5 albums, le combo britannique n'a pas tenu le choc des divergences artistiques de chacun des membres et a splitté en 1996, l'année de leur dernier album 'Swansong'.

Ayant pris un peu de maturité, Jeff Walker, à la basse et au chant, et Bill Steer, à la guitare et au chant additionnel, reforment le groupe en 2007 sans Ken Owen qui suite à un accident cardio-vasculaire ne reprendra jamais le chemin de la musique. Ils trouveront en Dan Wilding un batteur et en Ben Ash l'autre guitariste pour les accompagner dans cette nouvelle aventure. Un nouvel album et un EP sortiront de cette reformation respectivement en 2013 et en 2014 sous les titres 'Surgical Steel' et 'Surgical Remission/Surplus Steel' chez Nuclear Blast.

Afin de relancer leur carrière et également pour promouvoir une tournée européenne dantesque de 5 groupes de Death Metal incontournables avec OBITUARY, VOIVOD, HEROD et NAPALM DEATH, les anglais ressortent en 2015 l'édition complète de 'Surgical Steel' incluant le Full Length et l'EP soit 16 titres sur plus d'une heure, le tout sur la même galette permettant de faire et refaire connaître ce groupe mythique de Metal extrême.

L'intro et l'outro de cette réédition sont les mêmes, '1985' rendant hommage à la création du groupe cette année là. C'est la mélodie du retour. En unissant le Full length et l'EP, la boucle est bouclée et CARCASS semble solide pour perdurer. En tout les 14 titres que composent effectivement cette réédition le montre, avec des compositions carrées, bien orchestrées et sachant mélanger et varier les styles. CARCASS revient plus motivé que jamais et plein d'inspiration dont le style adopté sera celui qu'ils ont laissé en 1993 sur 'Heartwork' à savoir un Death Metal mélodique aux influences Heavy Metal, Thrash créant par moment des ambiances terrifiantes de thriller voire de films d'horreur.

Il faut dire que le Royaume-Uni ne manque pas de groupes influents (IRON MAIDEN, MOTÖRHEAD, CRADLE OF FILTH). Chacun des morceaux alternera mid tempo et blast beat intercalés de soli dévastateurs accompagnée de la voix de Walker éraillée et criarde. A l'écoute on ressentira la différence entre l'album et l'EP. L'album est plus varié et influencé par différents styles chers au Metal en général. Thrasher's Abattoir, The Master Butcher's Apron, Captiv Bolt Pistol sonnent Death Metal alors que Cadaver Pouch Conveyor System, Mount Of Execution sont plus mélodiques. Les autres compositions seront plus Heavy Metal avec une atmosphère terrifiante (A Congealed Clot Of Blood, Unfit For Human Consumption) voire plus mélodieuse avec leurs riffs typiquement 90's (Noncompliance to ASTM F899-12 Standard, 316L Grade Surgical Steel). The Granulating Dark Satanic Mills sera quand à lui plus thrashy de part ses riffs distordus, la construction du morceau et le final démoniaque.

La partie EP est plus agressive et on sent qu'avec cette expérience, CARCASS a cherché a explorer de nouvelles influences musicales comme l'a fait CRYPTOPSY cette même année avec 'The Book Of Suffering'. A Wraith In The Apparatus emploie des riffs deathcore et un son distordu sur fond de blasts saccadés et asynchrones. L'impact de la musique l'emporte sur la mélodie. Intensive Battery Brooding est lourd, lent. Le titre varie peu dans sa structure musicale créant ainsi un effet sombre et pesant puis un effet « kick-ass » sur la fin avec un chant plus agressif. Zochrot va sur les terres du Metalcore avec un gros son lourd et sec. La mélodie est envoûtante et variée et le rythme s'amplifie tout au long des 3'22''. Livestock Marketplace est le titre le plus inattendu. On y ressent du thrash et du heavy très british (IRON MAIDEN, MOTÖRHEAD) et le chant fait penser à celui de Mustaine de MEGADETH. C'est Death and Roll avec des riffs bien gras et une structure bien remplie.

De toute évidence CARCASS revient en force et se fait reconnaître comme l'un des plus grands groupes de Metal Extrême du monde. Pionniers de nombreux sous genres de ce style musical, ils se qualifient eux-même d'être le second groupe le plus influent originaire de Liverpool après LES BEATLES ! Surgical Steel Complete Edition montre que les britanniques ont tout gardé de leur savoir-faire et ont de belles années devant eux.