PROJECT PAIN
Plus d'infos sur PROJECT PAIN
Thrash Metal

Brothers In Blood
Thib Grap
Journaliste

PROJECT PAIN

«''Brothers in Blood'' démontre une maîtrise totale du genre et pourrait propulser Project Pain sur les devants de la scène Thrash.»

10 titres
Thrash Metal
Durée: 32 mn
Sortie le 20/01/2018
9178 vues
FA RECORDS

Project Pain est un groupe Néerlandais de Thrash-Métal. Créé en 2011 Par le chanteur Bauke Goudbeek et Guido den Hoed à la guitare rythmique, ils sont rapidement rejoint par Marc van der Velder en tant que guitariste soliste et par le batteur Serge D. C'est en 2012 qu'ils publient leur premier album studio ''I have Sinned'', suivi de ''Thrashed To Kill'' en 2015. Ils sont donc de retour, trois ans plus tard pour leur tout nouveau CD: ''Brothers In Blood''.

Ce nouvel opus débute nerveusement par ''Primator''. Roulement de caisse claire et riff saccadé sont de rigueur. Le lead guitariste fait son apparition quelques secondes plus tard, et c'est là que les choses sérieuses débutent. Le rythme s'accélère, les pulsations du coeur avec. Et c'est parti! Le chanteur se fait ensuite entendre, avec son agressivité toujours au rendez-vous. Le batteur part sur un rythme effréné et non-stop à la double pédale. Un régal! Le solo apparait un peu plus tard et n'a rien à envier aux plus grand, il est rapide et concis, tout ce que l'on demande. Le morceau se termine de façon saccadée, ouf on peut enfin respirer!

Les codes du Thrash-métal sont très clairement maîtrisés, et on le constate en écoutant des titres comme ''Decay'' ou ''Brothers In Blood'', le titre éponyme de l'album. L'agressivité de Bauke Goudbeek au chant n'y est pas pour rien! ''Brothers In Blood'' démarre en trombe, entre la double grosse caisse systématiquement présente, et les riffs tous plus brutaux les uns que les autres. Le niveau est très haut. C'est alors qu'en milieu de chanson le rythme se hache, presque inattendu et on en reprendrait bien un peu! La chanson repart en toute vitesse et ne semble jamais s'arrêter. C'est d'ailleurs le plus long morceau de l'album. Et ce n'est pas pour nous déplaire.

''Driven By Hate'' apparaît et ce que l'on peut dire c'est qu'elle débute sur les chapeaux de roues. D'abord introduit par ''Fueled By Fear'' le morceau n'hésite pas à commencer d'entré par tous les instruments ensembles et dans la violence la plus totale. Alors que l'on pensait pouvoir reprendre notre respiration, on nous coupe instantanément l'herbe sous le pied. ''Driven By Hate'' est rapide, puissant et très bien construit. Couplets et refrains s'enchaînent inlassablement, ainsi que parties chantés et instrumentales. Ces dernières gagnent d'ailleurs légèrement en technicité et surtout en rapidité dès que le chanteur ne se fait plus entendre.

La dernière chanson à apparaître s'intitule ''I Don't Give A Fuck'' et débute parfaitement avec un ''Let's go motherfuckers'', histoire de nous mettre dans le ton. Le début, à la guitare est très rapide et très fluide. On peut percevoir les cymbales de Serge D. en accompagnement. Le chant apparait alors de façon saccadé, une des marques de fabrique du Thrash. Un solo très rapide et technique débarque après le deuxième refrain, le rythme global ne ralenti pas, on se retrouve enfermé dans une spirale infernale, impossible d'en sortir avant la fin du morceau et la délivrance de la fin d'album. Il ne nous reste alors plus qu'une chose à faire à ce moment: Exploser son bouton ''replay'' !

En bref, Project Pain nous délivre un album tonique, puissant et époustouflant. Le groupe nous montre qu'il maîtrise Thrash-métal en tout point, et ''Brothers In Blood'' est ce genre d'album que tout Thrasheux se doit d'avoir dans sa collection de CD. Un must have qui pourrait propulser le quatuor sur le devant de la scène Thrash.