Chroniques

45Th Anniversary - Live In London
Shandi
Journaliste

BLUE OYSTER CULT

«Avec ‘’45th Anniversary – Live in London’’, Blue Öyster Cult nous délivre une live unique en son genre que les fans ne peuvent pas manquer.»

15 titres
Rock
Durée: 74 mn
Sortie le 07/08/2020
458 vues

Après avoir annoncé la sortie d'un nouvel album studio ‘’The Symbol Remains’’ pour le mois d'octobre, Blue Öyster Cult en profite pour publier un énième live , ‘’45th Anniversary – Live In London’’, une édition spéciale d'un live issu de leurs archives et capturé lors de leur tournée en Europe en 2017 lorsqu'il célébrait leur 45 ans d'existence et plus précisément à Londres, à l'O2 Indigo lors du Stone Free Festival le 17 Juin 2017.

‘’45th Anniversary – Live In London’’ rejoint d'autres sorties spéciales du groupe en 2020 dont ‘’Hard Rock Live Cleveland 2014’’, ‘’40th Anniversary – Agents Of Fortune – Live 2016’’ ainsi que ‘’iHeart Radio Theatre N.Y.C. 2012’’.

Du line-up d’origine, il ne reste plus qu’Éric Bloom (chant, guitares, claviers) et Donald "Buck Dharma" Roeser (chant, guitares), les seuls deux membres présents sur tous les albums du groupe. Le reste du line-up est composé de Richie Castellano (guitares), Danny Miranda (basse) et Jules Radino (batterie).

Ce nouvel épisode live a été l’occasion pour Blue Öyster Cult de rejouer l’intégralité des titres de leur premier album légendaire éponyme paru en 1972 mais aussi d’autres titres historiques et incontournables de leur catalogue tels que ‘Godzilla’ ou ‘(Don’t Fear) The Reaper’.

Les versions live des titres du premier album sont proches de celles d’origine à l’exception de ‘Then Came The Last Days of May’ qui a été augmenté de près de 7 minutes pour laisser la place à une longue partie centrale au cours de laquelle Richie Castellano (1er partie du solo) et Buck Dharma (2ème partie du solo) nous gratifient de près de 3’30 de soli de guitare endiablés. Le must.

Avec ‘’45th Anniversary – Live in London’’, Blue Öyster Cult nous délivre une live unique en son genre que les fans ne peuvent pas manquer.