Bloodshed Across the Empyrean Altar Beyond the Celestial Zenith
Anibal BERITH
Journaliste

INQUISITION

13 titres
Black Metal
Durée: 56 mn
Sortie le 26/08/2016
4624 vues
Trois ans depuis le dernier album "Obscure Verses for the Multiverse" sorti donc en 2013 et c'est le retour logique des vétérans du Black Metal ("true") américano-colombien. On ne change pas une équipe qui gagne avec toujours Dagon au chant et à la guitare et Incubus derrière les fûts. En revanche ce qui change c'est l'orientation de ce septième méfait distribué via Season Of Mist. Rassurez-vous, Inquisition reste et restera Inquisition, cependant cet album semble plus conceptuel tout en délivrant une ambiance plus sombre et inquiétante.

Globalement, les compositions sont moins rapides que précédemment mais offrent une structure musicale plus complexe. Le combo joue sur la variété du rythme, le ton du chant et l'originalité des riffs donnant la part belle aux plans plus instrumentaux. Le titre éponyme, qui sur plus de 6 minutes, dégage une atmosphère lourde au très légers plans pagan offrant une musique sombre et psychédélique par moment au final incantatoire dérangeant.

On retrouve cet esprit sur l'intro 'Intro: The Force Before Darkness' et les deux outro 'Outro: The Invocation of the Absolute, the All, the Satan' et ' Coda: Hymn to the Cosmic Zenith' à la fois glauque, inquiétantes avec un côté satanique et ténébreux. Le dernier plan musical de la galette semble vous attirer vers des profondeurs à la noirceur abyssale.

Quatre titres sont plus dans la lignée de ce à quoi le duo nous a habitué. Je pense notamment à 'From Chaos They Came' très direct aux riffs typiquement black tout comme le chant de Dagon dans un univers à la mélodie envoûtante et mélancolique; 'Vortex from the Celestial Flying Throne of Storms' qui lui est plus terrifiant notamment par le jeu du vocaliste et dont le rythme est plus dévastateur. 'Mystical Blood' est moins torturé et plus dissonant à la mélodie lancinante et pénétrante et 'A Magnificent Crypt of Stars' est plus guerrier et volumineux dans un esprit conquérant.

Les autres titres sont variés et uniques avec le très inquiétant voire satanique 'Wings of Anu' me rappelant sans hésiter l'univers de "Altars Of Madness" de Morbid Angel de part le riff revenant à intervalle régulier et la variété du rythme alternant les plans mid et plus blastés. Dans la continuité, 'A Black Aeon Shall Cleanse' à l'intro puissante délivre une composition glauque et malsaine dont le chant monstrueusement affreux dérange... il laisse place au mélancolique 'The Flames of Infinite Blackness Before Creation' et ses plans épiques dans une tristesse lourde et envoûtante.

Changement de registre avec 'Through the Divine Spirit of Satan a Glorious Universe Is Known' clairement Black 'n' Roll rappelant presque les riffs Heavy Metal des 80's au final acoustique offrant un peu de légèreté dans cet univers torturé. Enfin le guerrier 'Power from the Center of the Cosmic Black Spiral' qui sur un rythme soutenu, renoue avec le true black metal dans sa dissonance, ses riffs lancinants, ses plans lourds et sombres sur mid tempo.

Un septième album bien construit créant pour ma part la surprise de part sa variété et ses éléments conceptuels tout en préservant l'entité même du combo à savoir délivrer un true black metal puissant et dévastateur. Je reste impressionné par la capacité du duo à créer toujours autant de volume et de puissance avec seulement deux instruments ! Mention spéciale à Dagon pour son chant distinct et terrifiant. Très bon album à se procurer dès sa sortie !

Anibal Berith
INQUISITION
Plus d'infos sur INQUISITION
Black Metal