Blood Brothers (réédition)
Eugenie
Journaliste

ROSE TATTOO

«La réédition de « Blood Brothers » est un album qui aurait pu être davantage amélioré, mais qui mérite une attention particulière pour ses titres en version live, remarquablement réussis. »

17 titres
Hard Rock
Sortie le 18/05/2018
5038 vues

On a très rarement des nouvelles du « Rose Tattoo », l'un des géants du rock' n roll australien. D'autant plus marquante est la sortie (ou plutôt la réédition) de leur dernier album, Blood Brothers (la première version de celui-ci date de 2007). Les rockeurs australiens seront d'ailleurs de passage à la Laiterie de Strasbourg ce 14 juin.

On sent, dès les premières notes, l'héritage musical du rock' n roll dans sa version hard rock, style très influent en Australie jusqu'aux années 2010. « 1854 » ne démontre pas le contraire : dès l'intro les guitares sont mises en avant dans un son hard rock, tandis que la performance du lead singer Angry Anderson (l'un des fondateurs du groupe) est faite dans un style plutôt rock' n roll, curieux mélange. « Slipping Away » assume pleinement la dimension rock' n roll propre au groupe, influencé par un mélange hard-rock et blues. Le rythme est complètement déchaîné, tant la batterie que le vocal. Une toute autre impression domine « City Blues », un titre qui, comme son nom l'indique, est d'une tonalité plus posée et blues. Un ralentissement du rythme qui fait du bien, et un morceau très blues tout en assumant son origine rock.

Le rythme reprend très rapidement sa vitesse : « Creeper » est un titre hard-rock des plus classiques, avec un refrain dans le style de Guns' n Roses (qui a d'ailleurs fait un cover de « Rose Tattoo », c'est dire). Un morceau dominé tout au long par la guitare, accompagnée par la performance d'Angry Anderson pour « Sweet Meat ». « Once in a Lifetime », c'est du hard rock dans la version la plus pure, avec des guitares fortes au point d'entendre à peine la performance du chanteur, un titre un peu raté, à notre sens. Heureusement on rattrape, avec « Man About Town », un véritable morceau de rock' n roll avec l'appui sur la composante rock, un rythme endiablé et des guitares clairement au top, du début jusqu'à la fin.

Dans la même veine, « Stand Over man » : on reste sur le même rythme déchaîné, mené par le duo guitare et batterie. « Nothing to Lose » reste un titre réussi : un mélange savant du rock' n roll, blues, et hard rock, une bonne dose d'insolence garçonne d'Angry Anderson, qui provoque, et ça sonne plutôt bien. Cette même ambiance est dangereusement prolongée, tant le rythme s'accélère, dans « Lubricated : on y voit l'héritage véritablement rock' n roll du groupe australien. Le rythme saccagé, la performance à la hauteur d'Angry Anderson, comme une peur qu'une corde de la guitare ne tienne pas, ce qui, du reste, est le rythme propre au « Rose Tattoo ».

Enfin, une remarque spéciale pour cette réédition de l'album « Blood Brothers » : ce sont ses titres lives, à écouter. « Sweat Meat » retrouve ici toute sa splendeur, et les guitares sont merveilleuses, tout comme la performance du lead singer. « Once In A Lifetime » en ressort amélioré également : on perçoit clairement mieux les changements du rythme, les guitares sonnent bien, tout comme la voix d'Angry Anderson, et voilà que le titre raté n'est en plus un. La version live de « Standover » mérite une attention particulière également, surtout pour le jeu des guitares réussi. C'est aussi le cas de « Nothing To Lose », un titre réussi en version studio mais qui n'en sonne que mieux en live. La réédition de « Blood Brothers » est un album qui aurait pu être davantage amélioré, mais qui mérite une attention particulière pour ses titres en version live, remarquablement réussis.
ROSE TATTOO
Plus d'infos sur ROSE TATTOO
Hard Rock