Black To Blues Volume 2
Fred H
Journaliste

BLACK STONE CHERRY

«Ce « Back To Blues vol. 2 » porte très bien son nom. La flamme du blues rock transmise par les grands frères n'est vraiment pas prête de s'éteindre.»

6 titres
Heavy Rock
Durée: 25'44 mn
Sortie le 18/10/2019
271 vues
MASCOT RECORDS
Fin 2017, pour faire patienter jusqu'à la sortie du prochain opus à venir (« Family Tree »), Black Stone Cherry balance un EP au titre explicite « Black To Blues ». L'idée est de se faire plaisir en revenant aux racines et en reprenant des standards de sommités du genre (3 covers de Muddy Waters et 3 autres empruntées à Freddie King, Albert King et Willie Dixon). A la grande surprise du quatuor, les réactions sont plutôt positives et cette mini-galette se classe en de très bonnes positions dans différents classements.

Tout-pile 2 piges plus tard, les 4 garçons d'Edmonton (dans le Kentucky) remettent le couvert avec un volume 2. Même punition que précédemment. Un format court de 6 pistes avec une fois encore des revisites modernes de pépites blues commises en leurs temps par des artistes références. Ces gars aiment le blues, c'est évident. A l'écoute de ces reprises, il est clair que les membres du combo ont grandis en se nourrissant (et probable qu'ils le font encore) des disques de toutes ces icônes. Malgré tout, loin de copier platement leurs héros, le groupe choisi plutôt de s'approprier les chansons et de les (ré)interpréter à leur sauce. Pour coloré l'affaire, BSC a convié leur ami Yates Mckendree, maître ès orgue hammond et autres claviers. Ce lascar, introduit d'emblée par le vocaliste dès l'opener (le sauvage 'Big Legged Woman' de Freddie King), s'associe à ce déluge de feeling et de groove. Le chant roc(k)ailleux, chaud et puissant de Chris Robertson colle parfaitement au blues rock pêchu recherché.

Certaines compos rappelleront forcément des choses aux plus mélomanes. A grands renforts de grattes saturées, les américains s'emballent ('Death Letter Blues'). L'adaptation du titre de Son House (que le groupe joue déjà en concerts) est ici dynamitée dans avec un mélange harmonica-clavier transpercé d'un solo de sixcordes tout simplement furieux. Encore une (autre) vision du morceau chanté très récemment en mode hard blues par miss Giorgia Colleluori sur le « Santa Muerte » de Sinner. Dans un même style bien enlevé, on trouve aussi un classique de la légende du Mississippi Otis Rush ('All Your Love (I Miss Loving)'). Là encore, cette perle déjà revue en 1990 par le regretté guitariste irlandais Gary Moore sur son « Still Got the Blues », fait toujours mouche. Rien à redire, c'est impeccable.

Servis par des riffs addictifs et des réarrangements à la fraîcheur bienvenue (l'énergique 'Me And The Devil Blues' de Robert Johnson, l'implacable 'Down In The Bottom' de Howlin' Wolf, l'endiablé 'Early One Morning' de Elmore James), Black Stone Cherry imprime sa propre personnalité et donne un second souffle contemporain à tous ces incontournables. Tout cela se fait évidemment dans le plus profond respect des versions originales.

Comme son prédécesseur, ce « Back To Blues vol. 2 » de Black Stone Cherry porte très bien son nom. La flamme du blues rock transmise par les grands frères n'est vraiment pas prête de s'éteindre.

BLACK STONE CHERRY
Plus d'infos sur BLACK STONE CHERRY
Heavy Rock
Chroniques