BRIMSTONE COVEN
Plus d'infos sur BRIMSTONE COVEN
Dark Occult Rock

Black Magic
Seb Gallagher
Journaliste

BRIMSTONE COVEN

10 titres
Dark Occult Rock
Durée: 55 mn
Sortie le 29/01/2016
3936 vues
Deux ans après un album éponyme plutôt bien reçu par les critiques, c'est le retour des américains de Brimstone Coven avec "Black Magic" se voulant un nouvelle fois à la croisée des styles entre Black Sabbath et Led Zeppelin avec une légère touche à la Pink Floyd. Nos Virginiens de l'ouest reviennent avec leur second opus très obscur se voulant descendant des seventies. Sera-t-il à la hauteur de leur premier qui était déjà de très bonne manufacture, mais surtout, saura-t-il convaincre les mordus du genre ?

Dès le premier titre, l'éponyme de l'album, rien ne manque : un phrasé vocal proche de celui de Ozzy (Osbourne), une basse plus que jumelle avec celle de G.Buttler, et surtout un riff à la Tony Iommi. Tout est réuni pour du bon son, même si leur identité est proche de Black Sabbath, ce premier titre se veut bien réalisé. Plus tard, sur "As We Fall", Brimstone Coven montre son autre facette avec cette ballade voyageant entre l'univers psyché de Floyd et l'univers de Led Zep avec de beaux arpèges et surtout un solo venu du fin fond des seventies et le tout brillamment réussi.

Nous voilà dans une épaisse fumée avec "Upon The Mountain" accouplant les Floyd et Black Sabbath pour nous donner un rock stoner de tout beauté avec une rythmique lourde comme on les aime et surtout avec une fois de plus un solo superbement placé et millimétré.

Bien ancrés dans leurs gènes et leur inspiration, nos américains revendiquent une nouvelle fois leur origine seventies avec un "Forsaken" oscillant entre voix planante et riffs lourds. Pour terminer « The Eldest Tree », pur doom avec pour intro une nuée de corbeaux, est foutrement un régal pour les aficionados du groupe Pentagram par exemple, et concluant un album plutôt riche en surprises.

Malgré une ligne de conduite déjà pré-conçue par leur prédécesseur, Brimstone Coven, avec ce "Black Magic", revient en force avec un second album qui a déjà tout d'un grand. À conseiller aux aficionados du genre et bien évidemment aux fans du groupe, car nos américains arrivent à nous faire plonger dans leur univers riche en magie noire avec une grande facilité.