We Deny Fate
Maitre Jim
Journaliste

BLACK KNIVES

«Du gros hardcore from Toulouse? C'est Black Knives!»

4 titres
HardCore
Durée: 14 mn
Sortie le 01/08/2018
591 vues
Black Knives se définit comme un groupe de hardcore métallique explosif. Et franchement, on ne va pas contredire ce quintet originaire de Toulouse. La description est bien trouvée et correspond au son de « We deny fate », le nouvel EP du groupe.
Formé en 2012, Black Knives compte déjà 1 premier EP, 1 album « The thirteenth hour » et plusieurs apparitions en première partie de groupes comme Agnostic Front, Every Time I Die ou encore Converge. Que de belles fréquentations !

Alors, que nous réserve ce nouveau 4 titres ? Eh bien, on n'est pas déçu. Et d'ailleurs le groupe nous aura prévenu : c'est effectivement du gros hardcore bien teinté de touches métalliques. Sur ‘Zero fucks given', on retrouve les ingrédients habituels : un rythme bien saccadé, de la hargne et du punch. Et comme pour le reste des morceaux, c'est direct et sans fioriture. L'envie d'en découdre tout de suite. HC quoi.
Ensuite, ‘You're not so special', est aussi un beau morceau de hardcore. Et qu'on y va sur la double pédale. Et qu'on accélère tout ça façon circle pit (oui, faut se projeter en live !). Le riff mordant rend bien hommage aux influences hardcore du groupe et cette impression est renforcée par les backing vocals style gang.
‘The price to pay' annonce un peu plus de mélodie, mais toujours avec ce rythme soutenu variant entre mid-tempo et beats plus rapides. Et toujours les grosses back up puissantes. Le petit retour réénergisé à la fin du morceau fait son petit effet et offre un peu d'originalité dans la construction du morceau.
Pour finir, et tout en jouant la carte mélodique, ‘A storm is coming' porte bien son nom tellement l'intro annonce de belles choses. Et pas seulement sur la vitesse ou l'énergie. Mais ce petit riff aigu sur le refrain, mélodique et discret, rappelle Comeback Kid, une des influences du groupe. Un superbe dernier titre dont l'outro se révèle prenante et juste parfaite pour conclure cet EP.

Black Knives nous gratifie donc d'un excellent EP hardcore, bien posé. Les breaks aux sonorités lourdes, les back up puissants, les accélérations qui se déchainent, le rythme qui cogne fort… tout est là. A vrai dire, « We deny fate » ne passe pas loin de la perfection. Mais il y a quelque chose qui marque au niveau de la prod : c'est le niveau du chant. Qu'on soit bien d'accord, ce n'est pas la voix en elle-même qui dérange. Au contraire, elle a tout pour régaler les amateurs de hardcore métal style Hatebreed. Voire même un public plus métal / trash. Ce chant écorché un peu à la Ghost Inside est puissant et rageux. Mais on a l'impression que la ligne vocale est « en-dessous » du reste des instruments qui eux ressortent bien. Et même, on entend mieux les backing que le lead vocal qui paraît lointain. Curieux.
Ceci dit, les 4 titres restent très bons et le feeling général à l'écoute de « We deny fate » est que les toulousains maîtrisent parfaitement l'art du HC. Celui qui fait bouger, celui qui met en sueur, celui qui sait déchainer son public. Et la bonne nouvelle, c'est que le groupe jouera avec Sick Of It All le 13 novembre du côté de Montpellier. Ce sera l'occasion de vérifier tout ça en live !