Beyond The Void
Enora
Journaliste

IRON FIRE

«« Beyond The Void », un excellent album de Power/Heavy qui fait honneur à la carrière d'Iron Fire qui n'a rien perdu de sa fougue ni de son talent»

12 titres
Heavy/Power Metal
Durée: 44 mn
Sortie le 09/03/2019
4256 vues

Faut-il encore présenter un groupe comme Iron Fire ? Formé en 1995 au Danemark et d'abord baptisé Misery puis Decades Of Darkness, le groupe ne tarde pas à s'affirmer sur la scène Power/Speed/Heavy. Leur neuvième album, « Beyond The Void », vient de paraître alors qu'attendons-nous ?

Bien qu'on approuve en général l'idée d'une introduction, celle que propose Iron Fire en ouverture semble totalement inutile tant elle est minimaliste. Peut être aurait-il simplement fallu ajouter 40 secondes à ‘Beyond The Void', morceau éponyme et premier titre de cet album. En une fraction de seconde, le groupe nous plonge dans un univers Power/Heavy galopant emporté par la voix et les talents de frontman de Martin Steene. ‘Final Warning' emporte l'auditeur vers quelque chose de plus ronflant et dans les graves avec un groove certain. Ce tempo plus lent et posé sied à merveille aux musiciens qui continuent d'asseoir des propositions musicales de qualité. C'est sur cette lancée efficace que le groupe poursuit avec ‘Cold Chains Of The North' où les guitares se font plus mélodiques alors que la basse propose une base solide à la chanson, davantage renforcée par des choeurs entraînants. La batterie de Gunnar Olsen est au coeur de chaque morceau depuis le début de cet album, et ‘Wrong Turn' lui offre encore une occasion de briller ! Aucun doute que les amateurs du genre se laisseront porter par l'album et se donneront rendez-vous aux concerts du groupe pour headbanguer furieusement !

Loin d'être monolithiques, les chansons de « Beyond The Void » regorgent de surprises et Iron Fire semble avoir particulièrement soigné cet opus, pensé dans les moindres détails ! Alors que de nombreux groupes de Power/Heavy ont tendance à s'enfermer dans une ligne directrice unique et qui finit par être stérile, les musiciens prouvent qu'ils savent où ils vont mais qu'ils sont prêts à s'essayer à de nouvelles choses, et on ne peut que saluer ces efforts, par ailleurs couronnés de succès. La frénétique ‘Bones And Gasoline' repose sur une excellente recette puisqu'alors que la guitare de Kirk Backarach tisse des riffs explosifs et complexes, le reste du groupe offre une rythmique musclée et une prestation tout à fait convaincante. Avouons-le, nous n'avons qu'une envie : profiter de ces belles mélodies et de cette superbe énergie en live ! ‘Old Habits Die Hard', que vous pouvez écouter un peu plus bas, à des accents rappelant presque Chrome Division mais aussi des groupes dans la veine d'Accept, autant de références qu'on ne peut qu'apprécier.

Solennel et dramatique, ‘Judgment Day' est un morceau honorable et qui permet de souffler un peu mais on préfère le groupe dans ses propositions plus énergiques. ‘To Hell And Back' n'a vraiment que son nom en commun avec le titre de Sabaton tant Iron Fire propose quelque chose de différent et lourd. On peut regretter que la composition ne soit pas plus fine mais les amateurs de Heavy puissant et un peu bourrin y trouveront sans doute leur bonheur. On retrouve quelque chose de plus complexe avec ‘One More Bullit' sur lequel on agite la tête avec bonheur. Cet album nous emporte sans peine dans un univers joyeux et épique, et rien que pour ça, merci Iron Fire ! Oscillant entre légèreté mélodique insouciante et rythmique écrasante et enlevée, ‘The Devil's Path' a tous les atouts pour plaire, en particulier avec une très belle performance vocale. La conclusion s'intitule ‘Out Of Nowhere' et elle se révèle peut être encore plus savoureuse que les chansons précédentes avec ses accents old school que les musiciens modernisent à force de groove !

Beyond The Void » est un excellent album de Power/Heavy qui fait honneur à la carrière d'Iron Fire ! Un peu moins de 20 ans le sépare de « Thunderstorm » (2000), la toute première création du groupe, et le moins qu'on puisse dire c'est que les Danois n'ont rien perdu de leur fougue ni de leur talent.


IRON FIRE
Plus d'infos sur IRON FIRE
Heavy/Power Metal
Chroniques