Barús
Anibal BERITH
Journaliste

BARúS

4 titres
Death Metal Progressif
Durée: 23 mn
Sortie le 29/01/2016
3304 vues
Les Acteurs de l'Ombre n'ont pas pour habitude de produire des groupes de Death Metal mais là, il y a exception car le line-up de BARUS est composé entre autres de J et K du groupe de black metal MAIEUTISTE produit par LADLO respectivement à la guitare et au chant. Se rajoutent R à la basse, A à la batterie et M à la guitare et le quintet grenoblois est complet.
Cet EP n'est pas une nouveauté puisqu'il est sorti l'an passé, le 09/03/2015, en indépendant. C'est donc via leur sub label Emanations que LADLO ressort l' EP éponyme de BARUS cette année, le 29/01/2016.
C'est donc un Death Metal progressif teinté de touches black métalleuses que nous livrent là les français dans une ambiance torturée voire apocalyptique. 4 titres puissants sur 23 minutes, c'est dire que les morceaux ont de la matière !
Les hostilités démarrent avec 'Tarot' dont l'intro est limite deathcore avec cette guitare dissonante et vibrante. Rapidement le Death Metal grenoblois prend sa place avec des riffs gras et puissants sur fond de growls caverneux. Une ambiance black metal torturée se fait sentir lorsque K scande voire hurle. L'ambiance du titre est globalement malsaine.
'Disillusions' offre une intro longue teintée Deathcore par les riffs vibrants et saccadés. Le morceau est plus lent, le rythme mid tempo, le chant est bien mis en avant magnifiant cette ambiance torturée et malsaine déjà perçue sur 'Tarot'. Un break à l'acoustique à mi-parcours très mélodieux du plus bel effet avant de ne repartir dans les ténèbres.
S'ensuit le très sectaire 'Chalice' aux riffs gras, lourds, pesants. Chaque note est un coup de massue, le texte est scandé telle une incantation. L'ambiance est particulièrement macabre de par la mélodie assommante et récurrente. Par la suite, les riffs sont dissonants et le chant inspire la terreur. 'Chalice' fait froid dans le dos.
Pour clôturer cette œuvre perturbante, le très dissonant 'Cherub' qui pénètre le cerveau par ces riffs dérangeants.C'est varié, puissant, le rythme change brutalement dans le 2ème tiers, ça accroche tant sur les riffs que sur les textes. Mélodie cristalline typiquement black métalleuse sur voix hurlé et blast beat. Ce 4ème titre se rapproche plus de cette ambiance malsaine, torturée que LADLO aime à produire.

Barús de BARUS offre un paysage différent dans l'univers de LADLO et ce Death Metal progressif aux portes du Black Metal dépressif est réalisé de main de maître par les grenoblois. Un EP prometteur, pourvu que cela se concrétise par un album prochainement.

Anibal Berith.
BARúS
Plus d'infos sur BARúS
Death Metal Progressif