Back To The Roots
Fred H
Journaliste

ANIMAL DRIVE

«EP de reprises bien sympatoche en attendant la prochaine et copieuse galette»

4 titres
Hard Rock, Progressive Metal
Durée: 17'19 mn
Sortie le 05/04/2019
645 vues

Paru en 2018, «  Bite  !  », le premier disque d'Animal Drive (pourtant formé en 2012) avait reçu un bel écho. Recommandé par Jeff Scott Soto (ex-... Talisman, Yngwie Malmsteen, Journey, Axel Rudi Pell) en personne pour intégrer l'écurie de Frontiers Records, le quintette d'alors s'était fait remarqué grâce à un vocaliste comparé à David Coverdale, Sebastian Bach ou le regretté Steve Lee et par des compos des plus efficaces influencées par Whitesnake (nos croates en sont fans) ou Skid Row. Depuis, le guitariste Alen Luke, le bassiste Damjan Milekovic et le cogneur Adrian Boric s'en sont allés et ont été remplacés par Roko ''Rökindja'' Nikolić (ex-Flash) à la 4-cordes et Zvonimir ''Zvone'' Mihaljevic aux baguettes.

En attendant un second album à venir, pour nous faire patienter, le désormais quatuor a décidé d'enregistrer un EP 4 titres uniquement constitué de reprises. Compte tenu des références identifiées, les covers proposées paraissent comme une évidence. On ne s'étonne donc pas de la présence d'un 'Judgment Day' du célèbre Serpent Blanc. Bien ficelée, cette relecture se veut assez fidèle (bien qu'un chouia plus enlevée) à la chanson originale. Le timbre chaud et puissant de Dino Jelusić rappelle indubitablement l'ex chanteur de Deep Purple. Quand déboule la revisite de 'Monkey Business' de Skid Row, on n'est pas décontenancés non plus. Le morceau d'ouverture du monstrueux « Slave To The Grind » est ici envoyé pleine face comme son modèle. Là encore, le hurleur s'en tire avec les honneurs. Même combat avec le 'Uncle Tom's Cabin' (issu de «  Cherry Pie  ») des glammeurs de Warrant. Le choix est logique et colle parfaitement au groupe. La véritable surprise réside dans le détournement du tube pop rock de 'The Look'. La chanson de 1989 des  suédois Roxette est ici passée à la moulinette Hard rock. Les 4 garçons ont convié la canadienne Rosa Laricchiuta (Trans-Siberian Orchestra) pour ce braquage sauce metal. Inspiré, le sixcordiste Ivan Keller en profite pour nous gratifier de quelques descentes de manches tout à fait d'à-propos. Y à bon tout ça.

«  Back To The Roots  » est un EP qui ne fait clairement pas avancer le schmilblick mais qui n'en reste pas moins bien sympatoche et qui mérite donc qu'on se le procure. Alors qu'on nous annonce un deuxième opus plus ''épique et varié mais toujours heavy et mélodique'' en cours d'élaboration, on va se consoler avec ce petit quatr' heures en attendant la prochaine et copieuse galette. A très vites les mecs.

ANIMAL DRIVE
Plus d'infos sur ANIMAL DRIVE
Hard Rock, Progressive Metal
Chroniques
Bite !
2018