Auric Gates Of Veles
Enora
Journaliste

HATE

«« Auric Gates Of Veles », un album offrant des morceaux aussi agressifs qu'intelligemment écrits, le tout porté par un jeu d'excellente qualité de la part des musiciens qui se consacrent entièrement à leur Art»

8 titres
Black Metal
Durée: 39 mn
Sortie le 14/06/2019
1494 vues

Depuis 1990, Hate (qui adopte ce nom en 1991) s'insère parmi la mouvance de groupes polonais qui ont peu à peu, et dans divers genres de Metal, fait leur preuves jusqu'à s'imposer comme des incontournables, de Behemoth dans le Black Metal à Vader dans le Death/Thrash. Les deux musiciens, Adam the First Sinner (chant, guitare, clavier, basse) et Pavulon (batterie) dévoile aujourd'hui leur onzième album, « Auric Gates of Veles », vingt-trois ans après leur premier opus, « Daemon Qui Fecit Terram ».

Avec la force évocatrice qu'on lui connait, Hate emporte l'auditeur dans un tourbillon infernal dès les premières secondes de ‘Seventh Manvantara'. Ce premier titre offre une excellente entrée en matière tant il joue sur une rythmique hypnotique et une superposition musicale sombre et très travaillée si on tend l'oreille. Le frontman du groupe polonais n'a rien perdu de son énergie et convainc sans peine, incarnant cette chanson d'un bout à l'autre. Avec ‘Thriskhelion', c'est bien la batterie de Pavulon qui bénéficie d'une mise en avant digne de ce nom, assurant une ligne rythmique d'une efficacité militaire. Le Death Metal du groupe n'a décidément rien perdu de son mordant et le ton est donné sans perdre de temps. On passe à quelque chose de plus frénétique et étouffant avec ‘The Volga's Veins' qui, avec ses quelques passages plus ténébreux et étrangement apaisés, constitue un autre exemple des talents de narrateurs des musiciens de Hate, Adam the First Sinner (de son nom complet) en tête. Dans un registre plus lent et majestueux, ‘Sovereign Sanctity' se démarque par la très forte impression que laisse ce titre hautain et glacial.

Il ne fait nul doute que les auditeurs sauront apprécier la qualité tant musicale qu'émotionnelle de l'ouverture de ‘Path To Arkhen', que Hate semble avoir particulièrement soignée ! La suite du morceau est un déferlement de violence porté par les graves de la basse. Avec une force venue des profondeurs de la Terre, le titre éponyme, ‘Auric Gates Of Veles', a toutes les armes nécessaires pour séduire un public amateur des propositions plus évanescentes dont cette scène peut regorger. A la manière d'une fresque titanesque, Hate nous guide avec maîtrise et fierté dans un univers dont ils sont les seuls à avoir la clé. Plus dissonant et organique, ‘Salve Ignis' plaira par son côté grouillant permis par la guitare et l'incarnation générale qu'en offre le groupe. La rythmique, tantôt lancinante, tantôt enlevée, donnera aux foules une furieuse envie de headbanguer. Et c'est finalement dans l'atmosphère infernale de ‘Generation Sulphur' que s'achève la découverte de cet album.

« Auric Gates Of Veles » est un album qui fait honneur à la carrière de Hate dans sa globalité, offrant des morceaux aussi agressifs qu'intelligemment écrits, le tout porté par un jeu d'excellente qualité de la part des musiciens qui se consacrent entièrement à leur Art et vivent leur musique de façon aussi organique qu'émotionnelle.


HATE
Plus d'infos sur HATE
Black Metal
Chroniques