WHITE MOTH BLACK BUTTERFLY
Plus d'infos sur WHITE MOTH BLACK BUTTERFLY
Pop-Rock

Atone
Herger
Journaliste

WHITE MOTH BLACK BUTTERFLY

«Atone nous rend heureux avec toute cette douceur. Une éclaircie dans ce monde de Brutes. »

11 titres
Pop-Rock
Sortie le 01/09/2017
8771 vues
Ce que je trouve intéressant avec United Rock Nation, c'est que l'on peut découvrir des artistes ou des groupes méconnus. C'est le cas avec cette chronique.
Je vais analyser le nouvel album de White Moth Black Butterfly ou l'acronyme WMBB qui porte le nom d'Atone', un opus sortant le 1er septembre sur le label ''arty'' Kscope.
C'est un groupe formé par des musiciens ayant une petite notoriété, tels que Daniel Tompkins jouant dans le groupe Tesseract et Kashav Dhar de Skyhabor. WMBB a déjà sorti un album en 2013 nommé One Thousand Wings et qui présentait déjà un joli visage. Avec Atone, Ils nous proposent un joli album de ''Pop Etherée'' qui reste dans la continuité de ce premier effort.

Tout d'abord fans de Brutal, passez votre chemin, car ce que le groupe britannique a composé des chansons de pop éthéré, à l'opposé de ce que vous aimez.
Tout est basé sur des compositions très douces, calmes, et à l'ambiance est cristalline, jouées par des guitares acoustiques aux arpèges de bonne qualité et des parties de piano comme sur ''Tempest''. On peut aussi sentir une influence électro sur certains titres tel ''Deep Earth''.
Pas ou peu de saturation, sauf sur ''Rising Sun'' et ''The Serpent'' où le rythme s'accélère quelque peu .

On remarque que le groupe a beaucoup peaufiné ses compositions. Un énorme travail a été fait sur les orchestrations. De plus l'influence de leur projet principal leur donne une assise technique affirmée qui leur permet de proposer une pop sophistiquée. Cela se voit surtout dans les arrangements ''de cordes''. Le meilleur exemple se trouve sur le titre ''The Sage'' à l'ambiance très japonaise où l'on peut entendre de la flûte et de la guitare proches des sonorités du ''shamisen'', instrument traditionnel japonais.

De plus, le chant est partagé par le duo Jordan et Daniel Tompkins. Ils ont tous les deux une voix pop ''conventionnelle'' qui sied parfaitement aux compositions. La voix de la chanteuse est angélique, proche de celle de Elizabeth Fraser qui chantait dans Cocteau Twins. On trouve même du chant lyrique sur le titre ''Evelyne'' qui apporte quelque chose de plus au morceau.