Ascension
The Effigy
Journaliste (Belgique)

SHADES OF SORROW

«Un album qui sent bon l'exploration de la part de SHADES OF SORROW ! A découvrir et apprécier sans modération !»

10 titres
Rocl/metal
Durée: 41 mn
Sortie le 12/06/2018
3648 vues
SLIPTRICK RECORDS
Les canadiens de SHADE OF SORROW se dévoilent à nous cette année seulement alors que le groupe est né il y a déjà 10 ans. Un premier E.P. éponyme contenant cinq titres voit le jour en 2009. En 2011 enfin un premier album, Dropping The Dead Weight , est dévoilé. A cette époque le groupe est mené au chant par Jason Guerette. Après son départ, Julien Leblanc (basse), Pascal Deslongchamps (batterie) et Mike Taylor (guitare) recrutent Monise Ouellette pour reprendre le micro. La qualité vocale de cette dernière va apporter un cachet à la musique originale du groupe et l'élever au stade supérieur. L'album suivant, Ascension, sort en 2015 mais ne se voit distribué que par le groupe. C'est cet album qui renaît cette fois avec une pochette plus sophistiquée sur le label Sliptrick Records. Et vu la qualité, il est heureux de s'y pencher malgré les trois années déjà écoulées depuis sa première parution.

Le son d'une minuterie accompagnée de certains effets se fait entendre, « Into The Nightmare » n'est donc qu'une entrée en matière nous menant tout droit sur un énergique « On A Hot Summer Night ». Nous sommes surpris par le son cru et mordant des guitares. L'ensemble pourrait être au croisement du metal et du garage avec une production assez claire malgré tout. Une production qui sied parfaitement au style que nous découvrons ici.

« Soul Hyperdrive » marque de son tempo lourd des couplets bien heavy alors que les refrains jouent à la mélodie sans tomber dans le racolage. Le groupe se joue des temps et des mesures pour se faire plaisir et la capacité de chaque musicien en ressort encore plus forte. Une guitare acoustique introduit un « Fall From Grace » qui nous envoûte dès le départ. Les lignes de chant doublées sont parfaites et la mélodie est prenante. Un très bon titre malgré une simplicité plus évidente.

Le titre le plus long sera aussi le plus lourd, « Ascension » va vous faire voyager vers un passé Sabbathéen. Nous retrouvons malgré les influences indéniables un style propre au groupe. Rien n'est fait dans l'automatisme mais au contraire dans un calcul de mathématicien quand à l'arrangement du titre. Une belle découverte en soit. Voici venir mon titre coup de coeur, « Parade Of Lunatics », Le tempo posé donne une sensation hypnotique. Les riffs arrachent les oreilles et la mélodie vocale enfonce le dernier clou dans le cerveau. Un hit en puissance dans le genre, ni plus, ni moins.

Une guitare à l'effet wah-wah lance « Tome Of Deceptions ». Si la batterie se cale souvent sur des tempos assez lents, le riffing basse et guitare apporte la rage nécessaire pour donner un morceau très énergique. Cette recette est un des points fort du groupe tout comme les variations qui surgissent après un bon solo de gratte. Plus inattendu, voici venir le duo avec THE CAULDRON PROJECT. « Move » possède donc des couplets versions rap sur un rythme métal et se distingue par un refrain très léger et chantant.

« Skyblazer » donne dans le tempo relevé, ce qui est assez rare sur ce disque mais bienvenu pour donner une aération de plus. Un petit côté STONE TEMPLE PILOT se fait sentir mais le soupçon métal remporte la mise du titre. Retour pour la seconde fois sur l'opus de la guitare acoustique. « Sleepless » clôt l'album dans la tendresse et l'excellence. La voix de Monise est tout simplement sublime et l'ensemble du titre est une belle conclusion.

En résumé, nous sommes en phase découverte d'un ovni rock/metal qui vaut la peine que l'on se penche dessus. Le groupe s'est construit une identité propre qui lui sied comme un gant et vous emballera pour peu que vous lui donniez sa chance. Un album à consommer sans modération tant il est addictif. Et dire qu'il a déjà trois ans !
SHADES OF SORROW
Plus d'infos sur SHADES OF SORROW
Rocl/metal