REGARDE LES HOMMES TOMBER
Plus d'infos sur REGARDE LES HOMMES TOMBER
Black Metal
Chroniques
Exile
2015

Ascension
Anibal BERITH
Journaliste

REGARDE LES HOMMES TOMBER

«Une seule chose à dire : "Ascension" sublime le trilogie éponyme entamée il y a 7 ans.»

7 titres
Black Metal
Durée: 46 mn
Sortie le 28/02/2020
638 vues

Le troisième album de la trilogie Ascension, débutée avec le disque éponyme du groupe en 2013, arrive après 5 ans d'attente depuis le second opus "Exile". 5 ans d'attente par le fait qu'Exile a propulsé le quintet nantais/parisien sur le devant de la scène avec cette approche novatrice du black metal l'entrainant dans un enchaînement continu de tournées à travers l'Europe par la présence du groupe dans tous les festivals incontournables du continent.

Doté d'une cover épurée, oeuvre de Fortifem ayant pour l'occasion abandonné le trait à "la Gustave Doré", l'album nous plonge efficacement dans le disque dès le titre introductif. Sa douceur laisse entrevoir la tempête qui va déferler sur l'auditeur dès "A New Order". Agressif, le second titre de la galette est brutal et sans concessions ! La rythmique est dévastatrice et répond au tempo soutenu des blasts imposés par R.R.. On note dès les premières paroles scandées par Thomas que le chant du frontman a clairement évolué. Laissant de côté le timbre dépressif que nous connaissions précédemment, ce dernier est clairement plus puissant par la rage qu'il exprime. L'Ascension est en marche et ne laissera pas l'auditeur indemne...
La production du matériel, confiée à Francis Caste, du Studio Sainte Marthe, offre une nouvelle direction en matière de sonorité avec des guitares plus accrocheuses et moins cristallines, correspondant davantage aux standards du genre comme la référence du style musical MGLA; le titre "The Renegade Son" (que vous pouvez écouter à la suite de cette chronique) en est la preuve sonore.
Le quintet pousse le paroxysme du thème de cette trilogie dans les moindres détails. Tout d'abord par leur progression technique indéniable depuis leur formation, ensuite, tout au long du disque dont chaque piste offre une montée en puissance de l'oeuvre avec une variété insolente pouvant faire pâlir les incontournables groupes homologues. Le titre 'Stellar Cross', avec son ambiance psychédélique sublimée par le chant du frontman n'ayant pas à rougir de celui d'Attila (Mayhem, Tormentor...), en est le parfait exemple.
La machine RLHT déroule le ruban de son univers musical; la mélodie distillée par Jean-Jérôme vous prend aux tripes et ne vous lâche plus pour atteindre son paroxysme sur 'Au bord du gouffre', le titre outro de ce troisième opus. Torturé, et chanté en français, la composition s'intensifie et marque la fin du voyage dont destination finale reste inconnue puisque "Ascension" n'est pas vraiment la fin de l'histoire, mais une simple étape vers d'autres horizons qui seront, je l'espère , tout aussi envoûtants et addictifs.

Ce troisième opus se caractérise par une progression notable du groupe par une maturité évidente dans ses compositions. Au delà de la cohérence de cet album s'inscrivant comme étant la suite logique des deux précédents disques, les titres s'enchainent naturellement et respectent cette progression amorcée en 2013 avec "Regarde Les Hommes Tomber". Le meilleur disque des trois même si toute comparaison reste très subjective tellement ces derniers sont différents. Bravo pour cette oeuvre, bravo pour cette trilogie messieurs !

Track List:
L’Ascension (1:49)
A New Order (8:04)
The Renegade Son (8:01)
The Crowning (9:26)
Stellar Cross (8 :10)
La Tentation (2:28)
Au Bord Du Gouffre (8:53)