MAJESTIC DOWNFALL
Plus d'infos sur MAJESTIC DOWNFALL
Doom/Death Metal

Aorta
Julie Legrand
Journaliste

MAJESTIC DOWNFALL

« Des productions transcendantes qui nous font voyager en dehors du temps : Majestic Downfall réalise un nouvel album grandiose ! »

4 titres
Doom/Death Metal
Durée: 70 mn
Sortie le 21/05/2021
1425 vues

Majestic Downfall sort son tout nouvel album en mai et il est impensable de ne pas vous en parler tant les productions y sont puissantes autant que transcendantes. Veuillez souhaiter la bienvenue comme il se doit à ‘’Aorta’’ !

Avant de rentrer dans la présentation de l’album en lui-même, parlons quelques instants du groupe. Majestic Downfall est l’un des piliers du metal en Amérique latine. Le groupe de doom-death n’en est plus à son coup d’essai avec la réalisation de cinq autres albums et d’une paire de splits. Aujourd’hui leurs œuvres sont des pièces maitresses du genre.

Venons-en maintenant à l’album. Il se compose de quatre longs morceaux qui parviennent à nous secouer jusqu’aux entrailles ! Alternant entre des parties étouffantes et d’autres plus légères, passant d’un jeu dévasté et sombre à un jeu rempli d’espoir, nous ressentons pleinement la grande liberté qu’ont prise les membres lors des compositions. Des basses grondantes, des mélodies de guitare épaisses et des accords à la puissance dévastatrice se mêlent pour nous emmener dans un voyage épique. Les tambours, puissants, ne cessent jamais de frapper, au même titre que les riffs assurant ainsi une intensité croissante. Il se dégage de ces productions une puissance massive qui ne laissera aucun auditeur indemne – qu’il soit adepte du genre ou non.

L’organisation des titres est très intéressante dans le sens où le groupe a choisi un morceau particulièrement long et poignant en guise d’introduction : ‘Roberta’. Proche des 20 minutes, le titre est une complainte tragique, remplie de chagrin. Accompagnées par les hurlements déchirants du chanteur, de multiples variations mélodiques et tonales prennent place. La musique passe par des phases très variées : des moments de pure douceur, d’autres plus frénétiques ou bien plus pesants. Le rythme est quelques fois étonnamment rapide pour du doom, bien qu’il s’agisse d’une fusion de genres.
Ce morceau est plein d’ambition et il est à lui seul est une fière représentation de ce que le groupe a accompli jusqu’ici. C’est à nous, auditeurs, de savoir apprécier pleinement cette mise en bouche que le groupe nous propose. Les morceaux suivants sont de la même veine et je vous invite sincèrement à prendre le temps de tous les écouter pour en mesurer leur beauté.

Dire que cet album est une réussite est un bel euphémisme : lorsque l’on débute son écoute, notre esprit voyage instantanément et la notion du temps devient une chose abstraite. Les mélodies y sont puissantes, majestueuses et à aucun moment nous ne restons sur notre faim. Je rajouterai à titre personnel que j’étais systématiquement étonnée en réalisant que les morceaux étaient ‘’déjà’’ terminés. Je conclurai cette chronique en affirmant que l’album de Majestic Downfall est sans surprise d’une grande qualité et que cela nous promet d’excellentes productions pour l'avenir !