Anvil is Anvil
United Rock Nations

ANVIL

12 titres
Heavy Metal
Durée: 45 mn
Sortie le 25/02/2016
4000 vues
2016, l'année du retour pour Anvil qui, trois ans après "Hope in Hell", reviennent pour nous présenter leur dix-neuvième album studio. Toujours emmenés par Steve " Lips" Kudlow et par l'énorme batteur Rob Reiner, ils viennent nous exposer une nouvelle fois leur vision du heavy métal avec "Anvil is Anvil", et cela pour le plus grand plaisir de nos oreilles et de leurs fans.

Même si nos canadiens n'ont plus rien à prouver, car depuis leur formation en 1978, malgré des changements de line-up ou des albums moins bons que d'autres, ils ont su rester réguliers dans leur style et dans la sortie de leurs albums. Arriveront-ils à convaincre avec ce nouvel essai, et celui-ci marquera-t-il un retour fulgurant dans le coeur des fans ?

Nous embarquant dans une cave de bateau remplie de chants de pirates, le premier titre " Daggers And Rum" est une belle entrée en matière et nous donne de suite envie d'aller voir plus loin sur le rivage d'Anvil. D'ailleurs, le très entêtant "Gun Control", plus Hard Rock que Heavy, nous montre que nos canadiens sont bel et bien de retour à leur plus haut niveau. Décevants sur leur précédent album d'après pas mal de chroniques, ils ne le sont pas sur cette première partie d'album. Nous transportant dans un train comme dans leur intro sur "Runaway Train" ou dans une ambiance strange sur " Zombie Apocalypse", et n'hésitant pas à varier les tempos, allant d'un High tempo sur le premier et un tempo très lent et lourd sur le second.

Cet opus est bien varié, mais selon moi, les titres manquent un peu de cohérence (ce que l'on ne ressent pas si on prend les titres séparement). On peut par ailleurs souligner les très bons soli que l'on peut retrouver sur la quasi totalité des morceaux mais aussi une rythmique implacable. Rebondissant sur deux titres musclés à l'instar de "It's Your Move" et "Ambushed" composés brillamment par des rythmiques chiadés et des riffs de guitare puissants, donnant de l'intérêt au morceau, et qui, sans cette recette et savant mélange, sonneraient drôlement plat.

Un peu moins entraînant et petit bémol de l'album, "Fire On The Highway" ressemble à une mauvaise copie d'un titre de Motorhead et qui pour le coup est plutôt sans saveur et même un peu plat, à part le super solo de Lips qui apporte un peu de couleur à ce titre. Finissant par un superbe bonus track nommé "Never Going To Stop" à la rythmique filante, avec un texte entrainant nous donnant envie de danser et un super solo, ce titre clôture avec brio cet opus riche en couleurs.

Alliant de très bon titres et certains un peu en dessous, Anvil, avec ce nouvel album, marque un retour en demi-teinte. Même s'ils n'ont plus trop de choses à prouver, " Anvil is Anvil" porte bien son nom, c'est-à-dire que cet album est plutôt bien réalisé et reste ce que l'on entend sur pas mal d'albums du groupe, mais avec quelques lacunes. Les fans et les adeptes du style apprécieront sûrement cet album qui envoie quand même pas mal du boules ! Puis Anvil is Anvil !!

Seb De RiP
ANVIL
Plus d'infos sur ANVIL
Heavy Metal
Chroniques