CULT OF OCCULT
Plus d'infos sur CULT OF OCCULT
Sludge/Doom Metal

Anti Life
Herger
Journaliste

CULT OF OCCULT

«Un album qui condense haine, misanthropie et nihilisme pour un mélange de styles extrêmes. Cult Of Occult confirme sa place à part dans le circuit metal français.»

4 titres
Sludge/Doom Metal
Sortie le 01/06/2018
4826 vues
Cult Of Occult revient après 3 ans d'absence et ressort du plus profond des ténèbres. Cet album au doux nom d'''Anti-Life'' (via Music For Satan) est le quatrième opus de ce groupe mystérieux originaire de la capitale des Gaules, Lyon. On sait seulement qu'ils sont quatre musiciens, qu'ils utilisent des pseudos et qu'ils se sont formé en 2011. Comme le nom du groupe l'indique, ce sont des admirateurs d'Occult mais aussi de musique sombre et extrême et ce n'est pas avec leur dernière offrande diabolique que les choses vont changer.

Attention, âme sensible s'abstenir car on ne sort pas indemne de l'écoute de ce ''Anti-Life'', qui porte tellement bien son nom. À son écoute, il y a comme une certaine négation de la vie, comme un voyage et une expérience vers un monde misanthropique

Cet album, qui peut-être définit comme un seul et même morceau, peut-être être divisé en quatre parties nommées par ces préfixes mystérieux : ''AR'', ‘'NI'' ou ‘'IE''. Le groupe reste toujours ancré dans une musique aux confluences des styles extrêmes les plus sombres et malsains .

On se trouve entre le Doom, voire le Funeral Doom pour la pesanteur des riffs, le Sludge et le Death pour le côté extrême et le Black Metal pour l'ambiance malsaine rendant un hommage à Satan. Et je n'oublie pas le Drone pour ce côté répétitif, lancinant et jusque-boutiste. Toutes ces choses se retrouvaient déjà sur ''Five Degrees of Insanity'', mais ici, le groupe a été encore plus loin.

Cette musique me fait penser aux premiers albums d'un groupe culte : les Suédois d'Abruptum, qui proposaient une musique minimaliste et nihiliste mais tout aussi intense. On pense aussi aux vieux albums de Monarch, notamment sur la partie ''AR''.

Et les vocaux ne sont pas en reste avec des screams d'une intensité et d'une sacré agressivité, les faisant pencher du côté du Sludge et qui accentuent l'ambiance nihiliste distillée tout au long des 4 titres. Il faut écouter la partie ''NI'', où les vocaux sont quasi inhumains et l'on ressent très bien la haine.

Tous ces ingrédients additionnés donnent une ambiance spectrale, pesante et malsaine, comme si nous étions enfermés au plus profond des enfers et sans aucun échappatoire, comme nous pouvons le remarquer sur le passage ''TF'', où l'ensemble donne l'impression d'une certaine oppression.

Un album qui condense haine, misanthropie et nihilisme, pour un mélange de style extrême. Cult Of Occult confirme sa place à part dans le circuit metal français.