Integra
Beleth Ars Goetia
Journaliste

ANOMALIE

«Un bon EP sans grande originalité ni révolution, mais qui se laisse écouter avec plaisir.»

4 titres
Post-Black Metal
Durée: 28 mn
Sortie le 09/11/2018
1637 vues
ART OF PROPAGANDA
Anomalie est un groupe autrichien formé en 2011 qui nous présente son nouvel EP intitulé « Integra », sorti chez AOP Records. Le groupe est constitué de Christian « Marrok » Brauch (chant, guitare, basse et synthé), également connu pour son travail en live au sein d'Harakiri For The Sky et Lukas Schlintl à la batterie. « Integra » est le quatrième album du groupe (si on le considère en tant que tel), succédant à « Vision » sorti en 2017.

Cet opus évolue au sein d'un post black metal traditionnel très atmosphérique sur près d'une demi heure divisée en quatre titres.

L'album s'ouvre sur ‘Rebirth' et une longue introduction aux airs très mystérieux (tambours, voix, gouttes d'eau). L'apport de guitares sèches et de voix claires se retrouve tout au long de cet EP et est un vrai point positif, apportant une dimension très interessante à ces compositions. Le titre part ensuite vers un post black traditionnel efficace et bien mené, ou les voix claires se font sermonnantes, rappellent les incantations de Cult Of Fire. L'ambiance globale est très atmosphérique, appuyée par des riffs lancinants et répétitifs et le feu s'éteint sur des notes de piano.

Beaucoup plus traditionnel, voici 'Aurora'. Les blast sont ultra rapides et dévastateurs et l'ambiance dégagée est beaucoup plus malsaine et noire que le titre précédent. Notons enfin l'apparition de screams, bien que le refrain reste très post et atmosphérique avec un choeur de voix graves que l'on retrouve tout au long de cet EP. Quelques arpèges viennent dicter la mélodie du morceau, noyée au milieu des guitares saturées. L'ensemble tient la route et délivre un titre percutant.

'Temples' porte bien son nom car ce morceau est très orthodoxe, très traditionnel, avec des riffs répétitifs assez malsains sur des blasts rapides. Le morceau fait la part belles au choeur de voix claires, sans aucun screams. Ce titre marque également le retour des guitares sèches

L'EP se clôt sur 'Deliverance', titre qui permet de finir en beauté, sur une intro assez blues qui s'oriente ensuite vers des rythmes rapides et des riffs épiques. Le chant n'est pas vraiment en scream, mais plus hurlé, scandé, accentuant l'effet belliqueux du morceau. L'ensemble reprend les mêmes codes déjà entendu sur les trois premiers titres, que ce soit au niveau de l'ambiance et du rythme.

'Integra' est un bon opus qui ne révolutionnera pas pour autant le post black. Les quatre titres sont bien exécutés et l'écoute est agréable, quoi qu'un peu redondante et sans grande originalité. Si l'EP avait été un album, le jugement aurait été tout autre.
ANOMALIE
Plus d'infos sur ANOMALIE
Post-Black Metal