Reast
United Rock Nations

ANNIHILATOR

9 titres
Heavy Metal
Durée: 49 mn
Sortie le 23/08/2013
4433 vues
Trois ans après l'album éponyme les Canadiens de Annihilator nous reviennent avec Feast, dixième opus du combo mené par son éternel leader Jeff Waters. Créé en 1984, Annihilator n'a pourtant sorti son premier album, "Alice in Hell", qu'en 1989 (qui est encore à ce jour une des meilleures ventes du label Roadrunner).

Dès le premier morceau "Deadlock" on est dans l'esprit Thrash absolu. Le titre suivant "No Way Out" reste dans le même état d'esprit. "Smear Campaign" le suivant penche plutôt vers un début heavy plutôt mélodique accompagné d'une accélération plutôt speed-métal.

"No Surrender" est très intéressant par son mélange de métal et de funk ! Original ! "Wrapped" est carrément rock'n'roll et entraînant.

Annihilator fait un break dans Feast avec la ballade "Perfect Angel Eyes", dans la lignée de ses slows que seul le métal est capable de nous apporter. Heureusement les guitares résonnent à nouveau avec "Demon Code".

"Fight The World" est un excellent morceau de trash au début très enchanteur et à l'énergie dévastatrice. Terminons avec "One Falls, Two Rise": plus de huit minutes d'un morceau mi-ballade, mi-trash, du pur Annhilator. Trois ans après l'album éponyme les Canadiens de Annihilator nous reviennent avec Feast, dixième opus du combo mené par son eternel leader Jeff Waters. Créé en 1984, Annihilator n'a pourtant sorti son premier album, "Alice in Hell", qu'en 1989 (qui est encore à ce jour une des meilleures ventes du label Roadrunner).

Dès le premier morceau "Deadlock" on est dans l'esprit Thrash absolu. Le titre suivant "No Way Out" reste dans le même état d'esprit. "Smear Campaign" le suivant penche plutôt vers un début heavy plutôt mélodique accompagné d'une accélération plutôt speed-métal.

"No Surrender" est très interessant par son mélange de métal et de funk ! Original ! "Wrapped" est carrémént rock'n'roll et entraînant.

Annihilator fait un break dans Feast avec la ballade "Perfect Angel Eyes", dans la lignée de ses slows que seul le métal est capable de nous apporter. Heureusement les guitares résonnent à nouveau avec "Demon Code".

"Fight The World" est un excellent morceau de trash au début très enchanteresque et à l'énergie dévastatrice. Terminons avec "One Falls, Two Rise": plus de huit minutes d'un morceau mi-ballade, mi-trash, du pur Annhilator. En bref, un bon album pour les amateurs du genre.

En bref, un bon album pour les amateurs du genre