ANGELUS APATRIDA
Plus d'infos sur ANGELUS APATRIDA
Thrash Metal

Angelus Apatrida
Anibal BERITH
Journaliste

ANGELUS APATRIDA

«Avec ce septième méfait, Angelus Apatrida propose un thrash aux relents plutôt US que germaniques avec beaucoup d’honnêteté et d’émotion. »

10 titres
Thrash Metal
Durée: 46 mn
Sortie le 05/02/2021
195 vues

Délivrant son septième opus en ce début d’année, l’intarissable groupe espagnol au line up inchangé depuis sa formation en 2000, nous démontre qu’on peut compter sur eux sur la scène thrash avec leur 20 ans de carrière !
Optant pour un album éponyme, plus par manque d’inspiration pour le titre que par l’envie de se mettre en valeur, ça reste un très bon choix puisque ce nouveau matériel de dix compositions est certainement celui qui leur ressemble le plus.

C’est par un artwork agressif sur fond de révolution que ses 46 minutes de pur thrash se présentent ! Que des titres « kick-ass »,comme j’aime à dire, tellement l’énergie déployée tout au long de la tracklist semble inépuisable ! Particulièrement inspiré, le quartette ne se cache pas d’avoir été influencé par le style des 90s dans son écriture des morceaux et plus précisément par l’incontournable groupe Pantera ayant renouvelé le genre à leur grande époque. Effectivement, il est difficile de passer à côté du chant du frontman se calant par moment sur celui de Phil Anselmo (« Rise or Fall » par exemple ).

Le rythme du disque est effréné ! Du bon « tchouca tchouca » dynamique offrant peu de répit à l’auditeur qui prend sa bonne dose d’adrénaline, idéale lors des sessions live ! Les riffs de la rythmique sont précis et incisifs et parfaitement bonifiés par les solis intelligemment positionnés pour maintenir la tension de la galette sans tomber dans la démonstration. Cette dernière est un vrai rouleau compresseur qui met la barre haute par sa qualité. Le thrash des espagnols est correctement exécuté sachant rester old school avec un soupçon de crossover et surtout un enthousiasme débordant !

La tracklist ne tarit d'aucune faiblesse en distillant des morceaux peaufinés dans les moindres détails ! Le quartet s'est surpassé ! Pour l'anecdote, les 3/4 de l'album ont été écrit avant la pandémie; toutefois, la période de confinement a permis de le finaliser et de l'enregistrer pour un résultat très abouti. Cela se ressent dans le rendu sonore, le matériel est équilibré et propre tout en respectant les racines traditionnelles qui inspirent la formation.

Avec ce septième méfait, Angelus Apatrida propose un thrash aux relents plutôt US que germaniques avec beaucoup d’honnêteté et d’émotion. On sent indéniablement que les quatre artistes se sont fait plaisir et que cette bande de copains n’est pas prête de spliter ! Un album que j'ai hâte de découvrir en live pour m'imprégner de son énergie !

Tracklist
1. Indoctrinate 05:39
2. Bleed the Crown 04:26
3. The Age of Disinformation 04:42
4. Rise or Fall 03:36
5. Childhood's End 03:49
6. Disposable Liberty 04:21
7. We Stand Alone 04:11
8. Through the Glass 05:41
9. Empire of Shame 04:17
10. Into the Well 05:47