Anathema
Anibal BERITH
Journaliste

DESECRAVITY

«Froid, totalement linéaire et sans relief, le troisième album des japonais déçoit !»

8 titres
Technical Brutal Death Metal
Durée: 31 mn
Sortie le 25/01/2019
3068 vues

Formé en 2007, le quartet japonais originaire de Tokyo nous offre sa troisième galette en ce début d'année 2019 via Willowtip Records. Intitulé ''Anathema'', on se demande bien ce qu'il se cache derrière ce skull futuriste stylisé en guise d'artwork. Pas très inspiré, on espère que la musique le sera davantage !

Les metalleux du pays du soleil levant officient dans du brutal tech death, le genre de gars qui joue du manche pendant 15 minutes en nous faisant des gammes accompagnées de blast beats et de growl dégueulasse.

8 titres, 31 minutes, ça semble un peu juste comme format alors écoutons !

Le disque commence par une intro épique et symphonique avec 'Aeon and Ashes' pour laisser place au vrai 1er titre 'Impure Confrontation' et c'est parti pour du ''branlage''de manche, du blast beat, du growl déueulasse et de la dissonance.
Ca va dans tous les sens que ça semble totalement déstructuré ! On est loin des maîtres du genre qui allient passages jazzy et progressifs afin d'ajouter un peu d'harmonie à toute cette cacophonie !
Difficile d'entrer dans l'album qui va vite devenir répétitif même si l'on perçoit le passage de titres en titres.
Assez peu inspiré, cet essai montre la virtuosité des musiciens mais reste totalement dénué de mélodie, de repères, de variété permettant de capter l'auditeur.
La galette enchaine ainsi pour les quatre morceaux suivants jusqu'à la seule chanson qui se démarque 'Devoured the Psyche'. Cette dernière s'éloigne de l'ambiance générale tout en restant dans le thème. Moins de virtuosité dans la composition, plus de simplicité, plus d'âme, en gros... plus accessible.
Hélas, le quartet retombe dans cette complexité musicale pour le titre outro 'Beheaded White Queen' sonnant une fin bien méritée pour l'auditeur !

Album très décevant car rien n'en ressort. C'est froid, totalement linéaire, sans relief si bien que ce format de 31 minutes, pourtant assez court, devient rapidement trop long. Habituellement, le 3ème album d'un groupe est celui de la maturité, ici, il faudra attendre le 4ème...ou pas...
DESECRAVITY
Plus d'infos sur DESECRAVITY
Technical Brutal Death Metal