Live at Helsinki Ice Hall
The Bruce 666
Journaliste

AMORPHIS

«Un live qui va devenir rapidement incontournable !»

15 titres
Dark Metal
Durée: 88 mn
Sortie le 21/05/2021
638 vues

Amorphis a dorénavant 30 ans d'existence et présente une discographie riche et variée. Pour ma part, je reviens souvent sur le cultissime ''Tales From The Thousand Lakes'', sur les tubes de l'ère Tomi Jousten et surtout les deux derniers albums, qui voient le growl revenir en force. Quand j'ai découvert la setlist de ce live, je ne vous cache pas que j'étais aux anges : Six extraits de ''Queen of Time'', deux de ''Under The Red Cloud'', deux de ''Tales From The Thousand Lakes'' ainsi que la plupart des tubes du groupe. Une setlist idéale en somme, de quoi ravir tous les fans du groupe.

Ce live a été enregistré le 7 décembre 2019 au Helsinki Ice Hall. Il s'agit du dernier concert de la tournée en Finlande avant la pandémie. Au passage, cela fait un bien fou d'écouter un vrai live et non pas un live stream, comme a pu le faire Lamb of God récemment. Il est certain qu'entendre le public provoque une certaine nostalgie mais également et surtout l'espoir de revivre de tels émotions prochainement. Le chanteur est d'ailleurs très communicatif entre les morceaux mais ne parlant pas encore couramment Finlandais je vous laisse le soin d'imaginer ces propos.

A noter que la salle en question est hautement symbolique, comme le souligne Tomi Koivusaari, non seulement parce qu'elle se situe dans la ville natale où le groupe a débuté, mais aussi parce qu'enfants, ils venaient voir Iron Maiden ou Metallica, dans les années 80 et rêvaient d'y jouer un jour.

Passons à la musique, au métal qui nous est cher. Je préfère vous prévenir d'entrée, on est sur un achat indispensable là. Dès la première écoute, on se délecte des extraits de l'excellent ''Queen of Time'', à savoir 'The Bee', Heart of The Giant', 'Wrong Direction', 'Daughter of Hate', 'The Golden Elk' et 'Pyres on The Coast', tous aussi délicieux les uns que les autres. ''Under The Red Cloud'' est mis à l'honneur avec 'Bad Blood' et 'The Four Wise Ones', également très efficace en version live.

On atteint l'extase avec 'Into Hiding' et 'Black Winter Day', que Tomi reprend magistralement comme à l'accoutumé. On passe également de bons moments avec deux extraits de l'album ''Elegy'', 'Against widows' et le sublime 'My Kantele'. Pour ce dernier, je préfère cette version live où le growl est présent par rapport à la version sur ''An Evening with Friends at Huvila''. Attention, je ne dis pas que la version parue en 2017 est insignifiante, car elle possède un certain charme, mais étant un inconditionnel du growl, je trouve que le titre prend une tout autre ampleur, avec que sans. On retrouve avec plaisir les tubes que sont : 'Silver Bride' et 'House of Sleep'. Sans oublier, 'Sampo', qui nous transporte en terrain conquis. On ne voit vraiment pas passer l'heure et demie du show tellement la qualité est au rendez-vous.

Amorphis dégage une énergie impressionnante sur scène. Tomi Joutsen alterne la voix claire et le growl à la perfection et les musiciens (Esa Holopainen et Tomi Koivusaari aux guitares, Santeri Kallio aux claviers, Olli-Pekka Laine à la basse et Jan Rechberger à la batterie) font preuve d'une grande virtuosité. Tous les titres sont sublimés, ce qui en fait un live incontournable pour tout métalleux qui se respecte. Pour les plus jeunes ou pour ceux qui auraient vécu dans une grotte ces trente dernières années, ce live est idéal pour découvrir le groupe.