Walk The Sky
Fred H
Journaliste

ALTER BRIDGE

«Nouvelle fournée de hits potentiels calibrés pour cartonner sur scène. Voilà là encore une oeuvre de qualité pour Alter Bridge.»

14 titres
Rock
Durée: 60'28 mn
Sortie le 18/10/2019
2137 vues
On le sait, Alter Bridge est un combo prolifique et régulier. Entre 2004 et 2016, on a eu droit à 5 opus studios (un tous les 3 ans), 3 disques Live et une flopée de singles. Les emplois du temps des 4 garçons (surtout ceux des 2 leaders que sont le vocaliste Myles Kennedy et le sixcordiste Mark Tremonti) sont plutôt bien chargés. En 2017, le groupe a délivré une centaine de dates entre le pays de l'oncle Sam et plusieurs contrées européennes. 2018 a aussi été bien remplie. Outre la sortie du CD/DVD « Live at the Royal Albert Hall » (commis avec les 52 musiciens du Parallax Orchestra), le gratteux a fourni - avec son gang éponyme – un quatrième skeud (« A Dying Machine ») et Myles, de son côté, à livrer son premier effort en solo (« Year of the Tiger ») et collaboré (une 4eme fois) avec Slash et ses conspirateurs (l'album « Living the Dream » et la tournée qui va avec). Il parait indéniable que toutes ces escapades en dehors de leur formation phare sont une manière – pour ces 2 protagonistes - de se ressourcer entre deux galettes de AB.

Pour leur sixième méfait, baptisé « Walk The Sky », le quartette a revu sa méthode de compositions par rapports aux galettes précédentes. Cette fois ci, les idées de Myles et Mark ont été partagées avec leurs 2 acolytes (les plus discrets Brian Marshall à la basse et Scott Phillips à la batterie) pour être retravailler à 4 membres. L'opus se promène entre hard rock et parties plus heavy metal ('Wouldn't You Rather', 'Take The Crown', 'Pay No Mind', le tubesque et épique 'Godspeed'). Les fans des rondelles passées ne seront donc pas dépaysés. Avec des riffs plutôt solides (comme ils savent en commettre), on retrouve ces chansons « classiques » propres aux 4 gars mais qui n'en demeurent pas moins redoutable d'efficacité (l'AOR 'In The Deep', l'accrocheur 'Native Son') à défaut d'être surprenantes.

La force de cette petite bande est assurément la stabilité quasi historique de son line-up. Ils se connaissent parfaitement. Derrière une section rythmique impeccable, les 2 compères sixcordistes se livrent à quelques joutes bien plaisantes ('Walking On The Sky', 'Clear Horizon'). Les guitares sont incisives et les compos bien fichues (preuve en est que Tremonti n'est pas apprécié à sa juste valeur que ce soit en tant que musicien et compositeur). Secondé par Kennedy aux choeurs, Mark se retrouve même en lead derrière le micro (l'excellent 'Forever Falling'). L'ensemble des titres est globalement énergique (qui a dit explosif ?) hormis une ou deux plus sombres ('Indoctrination', 'The Bitter End'). Grâce à ses capacités vocales exceptionnelles notoires, Myles est une fois encore irréprochable vocalement. Son chant est bien mis en avant (en même temps ils auraient tort de se priver). Difficile de ne pas craquer à l'écoute de son phrasé suave et enjôleur et de tous ces refrains addictifs (le futur hymne 'Tear Us Apart', 'Dying Light').

Produit/mixé par le comparse Michael Baskette (fidèle depuis l'album « Blackbird »), ce « Walk The Sky » de Alter Bridge est une nouvelle fournée de hits potentiels calibrés pour cartonner sur scène. Voilà là encore une oeuvre de qualité pour les américains.