Alliance Of Thieves
United Rock Nations

MESHIAAK

9 titres
Thrash / Black Metal
Durée: 48 mn
Sortie le 19/08/2016
2904 vues
L'Australie nous a livré un certain AC/DC ,ou encore MIDNIGHT OIL et pour ma part les SILVERCHAIR ou NORTHLANE. Avec "Alliance Of Thieves", nous découvrons ce super quatuor Meshiaak (« messie » en hébreu) made in Australia, une belle claque Trash-Métal.

Formé par le guitariste-chanteur Danny Camilleri ( 4ARM ) le groupe sort son premier album intitulé « Alliance of Thieves » avec son guitariste Dean Wells, le bassiste Nick Walker et le célèbre Jon Dette (Slayer, Anthrax, Testament…) via le label MASCOT LABEL RECORDS.

Cet album de 9 titres pour 48 minutes fait honneur au thrash du début des années 90 en se rapprochant des deux premiers Machine Head ou de Testament tout en égalant sans modestie les célébrissimes "METALLICA". Mais cet album ne fait pas que revisiter ce qu'on déjà fait ses aînés. Il délivre une énergie singulière et dépoussière complètement ce style musical.

Côté instrumental, la section rythmique est massive , les riffs se distinguent parfaitement des leads à l’instar de la fin épique de « I Am Among You ». Surtout, le groupe a recours à des arrangements orchestraux qui collent parfaitement avec la musique produite, à l’image de « Drowning, Fading, Falling ».

Même les parties acoustiques évitent l’écueil, récurrent parmi les groupes du genre, de sombrer dans le kitsch. « Death Of An Anthem » reste sobre et prouve que Meshiaak a une justesse rare pour un premier album.

Côté vocal, la voix de Danny Camilleri délivre une énergie qui porte les morceaux, oscillant entre les accents à la Tom Araya (« Chronicles Of The Dead ») et des parties plus mélodiques qui rappellent surtout Testament (« Trails of tears »). Cet opus propose donc une variété vocale impressionnante et un chant mélodique plein d’émotions . Le travail de Danny Camilleri soutenu par Dean Wells pour certaines voix claires est tout simplement énorme.

Justement, en évoquant l'énorme travail, Dean Wells et Danny Camilleri se sont surpassés pour les guitares. Le quatuor ne cesse d’alterner entre riffs thrash classiques (« Last Breath Taken »), refrains puissant et arpèges mélodiques (la chanson ballade « At The Edge Of The World ») ainsi que les guitares Leads . Côté Batterie Jon Dette livre une de ses plus impressionnantes prestations. Entre rythmiques thrash fulgurantes et passages progressifs, comme les percussions sur les ambiances orientales de « It Burns At Both Ends »,ce dernier excelle dans une multitude de registres.

"Alliance Of Thieves" se démarque justement par son aspect progressif aussi. Le Quatuor semble être l’opportunité pour les musiciens de démontrer l’étendue de leur savoir-faire. Meshiaak signe donc un premier album qui laissera sans doute une belle trace. Ils viennent s'ajouter dignement aux jolis registres que propose des groupes comme Machine Head ou encore Testament. A suivre de très prés et à écouter sans modération.
MESHIAAK
Plus d'infos sur MESHIAAK
Thrash / Black Metal